PARTAGER

Par décret n° 90-1135, du 8 octobre 1990, est créée la commune de Ndioum. L’honneur revient au député-maire Bocar Seck d’implanter les fondamentaux de la jeune commune rurale formée par les villages officiels de Ndioum, Nianga Ndioum, Oulad Berry et Djiejouba.
Pour avoir été pendant treize ans son proche collaborateur (son secrétaire particulier et de séance à chaque réunion de Conseil municipal, son envoyé spécial), je puis longuement épiloguer sur l’homme comme de l’élève sur son maître – son mentor, devrais-je dire. Il était un grand pédagogue, un érudit d’une piété extrême, honnête, respectueux et d’un franc-parler inégalable.
Le maire Habibou Datt a largement contribué à ma formation qui m’a bien servi dans le commandement territorial. Il m’a appris la maîtrise de soi, la capacité d’écoute et le respect de l’interlocuteur, en somme la technique managériale. Me faisant confiance, il a fait de moi le vice-président de la Commission domaniale, de l’habitat et de l’urbanisme, puis officier d’état civil et enfin représentant de la commune à l’Agence régionale de développement (Ard) de Saint-Louis. Sur sa proposition, le Conseil municipal de Ndioum, dans sa délibération du 11 juillet 2005, a décidé de donner des noms de parrains aux écoles élémentaires, au stade municipal et à la gare routière qui porte le nom de Alassane Diop, mon défunt père.
Au gré de ses passages tour à tour aux lycées Charles de Gaulle de Saint-Louis et Blaise Diagne de Dakar, plusieurs jeunes ont pu poursuivre leurs études secondaires ou leur formation. Au niveau du ministère de l’Education nationale, il a formé et aidé au recrutement de plusieurs jeunes dans l’enseignement et dans l’Administration. Et ces jeunes sont devenus des hauts cadres (médecins, inspecteurs de l’éducation, professeurs, instituteurs etc.).
Il a également octroyé des terrains à usage d’habitation à Dakar, aidé des commerçants, assisté des malades et démunis. Il a aussi apporté son aide dans l’aménagement hydro-agricole des cuvettes de Nianga Ndioum, Thielao, Ngane, Diarra Gamadji Sare, Lérabé, Fanaye, dont certaines à leur déclassement de forêt classée.
A la Sodefitex, au bac de Ndioum, au Coud, dans les lycées et écoles élémentaires, Habibou Datt a fait embaucher des pères de famille dont la plupart sont aujourd’hui à la retraite. Membre du Pai, du Pit, il était déjà en 1957 vice-président de l’Union générale des étudiants de l’Afrique occidentale (Ugeao) en compagnie de feu Amath Dansokho et du Professeur-député Samba Diouldé Thiam. Au demeurant, il convient de souligner que sur conseil de la famille omarienne et particulièrement du très influent marabout Thierno Saïdou Nourou Tall, il milita pour la première fois en 1976 à l’Ups du Président Senghor, l’ancêtre du Ps, animant activement la tendance B à côté du Dr Iba Mamadou Wane, de l’Inspecteur général d’Etat (Ige) Oumar Wellé et de Lobatt Fall.
Le 23 décembre 2019, le Professeur Habibou Datt, sénateur-maire de Ndioum, tire sa révérence à l’âge de 82 ans, laissant la ville orpheline à jamais. Premier bachelier de Ndioum en 1959 au lycée Van Vollenhoven (actuel lycée Lamine Guèye), Série philosophie, grand intellectuel, il a obtenu le Certificat d’études générales littéraires modernes (Cgl), spécialisation en histoire médiévale, contemporaine, le Certificat de géographie régionale et générale (spécialisation en archéologie et études des monuments), la licence en Histoire et géographie en 1963, le DES en histoire en 1964. Il remplaça au lycée Faidherbe le Professeur Amadou Mactar Mbow affecté à l’Ecole normale supérieure et qui, proposé à l’agrégation, préféra dispenser les cours au lycée Faidherbe et en même temps à l’Ecole normale supérieure de Dakar. Proviseur du lycée Charles de Gaulle de Saint-Louis (1973-1976), il en construira le mur de clôture. Proviseur du lycée Blaise Diagne de Dakar (1976-1980), il fut ensuite conseiller technique du ministre de l’Education Abdel Kader Fall.
Un grand homme, assurément, le Professeur Habibou Datt.
Mamadou Alassane DIOP 
Ndioum

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here