PARTAGER

Il y a quatre années déjà nous quittait un grand Dirigeant du monde sportif sénégalais. Un homme affable, d’un commerce agréable. Omar Seck, parce que c’est de lui qu’il s’agit était visiblement attaché à sa famille, à ses amis, bref à tous les sportifs en général. Il animait son club, la Jeanne d’Arc de Dakar, dont il était un des meilleurs produits, voire une icône, avec amour, ardeur, génie et générosité. Courtois, courageux et conscient de ses responsabilités, il a, de son vivant, mené et remporté plusieurs com­bats ; en témoignent les nombreuses qualifications de la JA en Ligue des Champions avec surtout, en prime, cette mémorable finale en Coupe de la Confédération africaine de football. L’on ne saurait passer sous silence le titre de Champion du Sénégal que son club, la JA, a eu à confisquer pendant 5 années consécutives. Et c’est tout logiquement que le mouvement sportif a eu à le porter 2 fois à la tête de la Fédération sénégalaise de football. Il a tout donné au football sans rien exiger en retour. Tout comme Winston Churchill, devant la Chambre des Communes. Il a donné son sang, sa sueur et ses larmes à la JA et au Football. Souvenons nous de lui, ne serait ce qu’en ce jour. C’est le sens de cette piqure de rappel qui est en vérité un devoir de mémoire. Omar, repose en paix et que le Tout Puissant t’accueille en son Paradis. Papa Massar NDOYE Ancien vice-président de la Fédé foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here