PARTAGER

Plus connu sous le nom de Aliou Ardo Sow, un self made man aux grandes qualités humaines, un grand bâtisseur s’en est allé.
La disparition de ce grand serviteur de l’Etat, de cet homme de bien au grand cœur, a plongé le Sénégal, l’Afrique et le monde entier dans la consternation la plus totale, quand on sait la grandeur de l’homme dont les qualités sont connues de tous.
Le président de la République, Son Excellence Monsieur Macky Sall, lui a rendu un vibrant hommage au nom de la Nation tout entière lors de la levée du corps le samedi 24 août à l’hôpital Principal, la prière mortuaire à la mosquée omariènne suivie de l’enterrement au cimetière de Yoff. Un hommage mérité à l’endroit de la dimension et de la grandeur de cet homme généreux, disponible, discret, courtois et armé d’un sens élevé tourné vers le social.
A.A.S.S a un goût prononcé de l’entreprise familiale. Il traîne une réputation de grand mécène et un grand bienfaiteur au service de la société.
Voici quelques exemples : Il a construit et réhabilité beaucoup de lieux de culte, notamment les mosquées, afin de permettre aux fidèles d’invoquer Dieu (5) fois par jour.
Toutes les mosquées qu’il a construites ont été entièrement équipées par lui tout en réglant les factures d’électricité, d’eau et d’entretien de ces lieux de culte.
C’est ainsi qu’il a offert à beaucoup de musulmans la possibilité de faire le pèlerinage à la Mecque (hadj) dont la plupart de travailleurs de la société Cse et d’autres de la société civile.
Ses employés n’ont pas été en reste, car il a offert à beaucoup d’entre eux un toit pour pouvoir s’acquitter de leur tâche de façon convenable.
Même les animaux du Parc zoologique de Hann n’ont pas été oubliés, car il leur apportait la subsistance nécessaire en leur offrant chaque mois un ravitaillement complet, selon le conservateur du Parc.

Rétrospectives sur la vie et l’itinéraire de A.A.S.S
Monsieur Aliou Sow, plus connu sous le nom de Aliou Ardo Sadio Sow, est le fondateur de Cse (Socetar).
Monsieur Aliou Ardo Sow est connu en Afrique de l’Ouest et Centrale. Il a su imposer le label Ces sur une bonne partie du continent africain, en exécutant dès 1981 les premiers contrats concernant la construction d’ouvrages électriques au Mali, des routes bitumées en Sierra Leone et des bâtiments administratifs au Cameroun.
Il a su mettre son empire de taille dans le secteur du bâtiment et des travaux publics qu’il a su léguer aux membres de sa famille.
Pragmatique, le milliardaire businessman a su travailler avec les gouvernements qui se sont succédé au Sénégal : Il a construit les sièges du ministère de la Santé, de la Fondation islamique, de l’hôtel Radisson Blue, la cité Aliou Sow qui immortalisera à jamais l’œuvre colossale de ce grand bâtisseur.
Pour parachever le transfert, il confie et nomme ses enfants à des postes de responsabilité dans l’administration de la Cse.
-Oumar Sow, Pdg de la Cse
– Ardo Sow, Dg de la Cse (Patron de la Socetar) qui opère dans le Génie civil et les infrastructures routières, l’hydraulique et l’assainissement.
Quant à Yérim Sow, il est patron du groupe Teylium (téléphone mobile) qu’il a revendu avant de fonder son propre Holding Teylium.
Ancien cadre du groupe pétrolier Shell, Monsieur Aliou Ardo Sow participe en 1970 à la création de la Compagnie sénégalaise d’entreprise (Cse) dont il finit par en prendre le contrôle en 1976 en changeant la dénomination en Compagnie sahélienne d’entreprises (Cse) ; Ce qui lui a permis de pouvoir exécuter les grands travaux dans le continent africain et de remporter les premiers contrats à l’étranger.
La Cse est implantée dans une dizaine de pays africains, et avec la création d’ouvrages hydrauliques au Mali d’un chiffre d’affaires de 1 milliard, la Cse a atteint en 2012 plus de 50 milliards.
Monsieur Aliou Ardo Sow a dirigé avec clairvoyance et lucidité son entreprise. D’un courage légendaire doublé d’une foi inébranlable, cet homme généreux a su inculquer les valeurs cardinales du travail bien fait à tous ceux qui l’ont approché, notamment ses enfants qu’il a su mettre sur les rails pour l’émergence de l’entreprise, car ils étaient appelés à prendre la relève tôt ou tard.
Puisse ce bel exemple de cet homme vertueux, généreux et doublé d’un humaniste hors pair inspirer les générations présentes et à venir !
A ses enfants et à sa femme, Madame Sow et à toute la famille, à tous les parents et amis, je présente mes condoléances les plus émues : je leur dis de s’armer de courage et de volonté afin de suivre la voie royale tracée par leur père feu Aliou Ardo Sadio Sow.
Qu’il repose en paix et que la terre de Yoff lui soit légère ainsi qu’à tous ceux qui y reposent !
Senghor n’a-t-il pas dit, je le cite : «Le vrai citoyen est celui qui arrive à considérer ce qu’il croit nécessaire à la survie de la collectivité même si cela lui est préjudiciable» et de renchérir «tous les Sénégalais quelles que soient la race ou l’ethnie à laquelle ils appartiennent, doivent être solidaires, car le Sénégal est leur patrie».
Aliou Ardo Sow fut un patriote exemplaire et un citoyen distingué.
Décédé en France le 23 août 2017 dans un hôpital américain à l’âge de 83 ans et enterré à Yoff le samedi 26 août, son souvenir marquant restera gravé à jamais en lettres d’or dans la mémoire de tous ceux qui l’ont connu et aimé.
El Hadji Tahir THIAM
Instituteur principal en retraite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here