PARTAGER

Dans son discours, à l’occasion de l’inauguration de la première phase des travaux de la centrale éolienne de Taïba Ndiaye, le maire de ladite commune, Alé Lô, a demandé la construction d’un hôpital pour sa localité. En effet, argue-t-il, «la commune est entourée de grosses entreprises : les Ics, la Gco, le parc éolien, Tobène Power, les lignes de Manantali de l’Omvs». Du coup, poursuit l’édile, «nous subissons beaucoup de pollution et nous souhaitons disposer d’un hôpital». L’autre doléance formulée par l’élu, c’est la construction d’un quatrième forage pour répondre à la demande des populations de la commune. «Nous avons fait 100% en matière d’adduction en eau, mais du fait de l’’augmentation rapide de la population, aujourd’hui, nous avons des problèmes», indique M. Lô. Qui se réjouit, toutefois, du fait que «le parc éolien et Tobène Power se sont engagés à électrifier leurs trois forages avec le solaire». Ce qui, à ses yeux, «sera de nature à diminuer de façon drastique le coût de l’eau qui est déjà entre 250 et 100 francs Cfa». Le maire de Taïba Ndiaye en a aussi profité pour dire au Président Macky Sall l’engagement de sa commune à l’accompagner dans son programme de logements sociaux. Il dit : «Le ministre de l’urbanisme a écrit à tous les maires pour mettre à disposition 50 à 100 ha. Notre commune est en train d’examiner la question et nous voulons apporter un plus. Nous avons des cadres de la localité qui ont conçu des modèles qui permettent d’utiliser les matériaux locaux, de la terre battue, ce qui nous permettra d’avoir des logements de quatre pièces à moins de 12 millions de francs Cfa. Nous acceptons ce projet compte tenu justement de l’environnement très favorable dont nous disposons».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here