PARTAGER

Enorme frayeur pour le Horoya Fc de Guinée Conakry. Au lendemain de leur victoire face à l’As Togo Port (2-1) en Ligue des Champions, les Guinéens ne sont pas passés loin de perdre un des leurs, Bassirou Ouedraogo, dimanche. En pleine séance de décrassage sur une plage au Togo, l’international burkinabè est tombé sur la nuque avant de perdre connaissance.
«Sur le coup, personne ne s’est rendu compte de la gravité. Les joueurs ont continué à courir sous l’ordre de l’entraîneur, Victor Zvunka. Mais son coéquipier, Mohamed Djibo, a constaté qu’il ne se relevait pas et que l’équipe l’avait laissé derrière. Il s’est directement retourné pour voir ce qui se passait. A ce moment-là, les vagues avaient commencé à éloigner Bassirou. Quand il l’a récupéré, il a constaté que son coéquipier était inconscient et qu’il avait bu beaucoup d’eau. Sur place, il a été réanimé avant d’être transporté à la clinique», a raconté le président du Hac, Soufiane Souaré, au site Guinee­news.
«Le médecin nous a dit que quelque chose s’est déplacé au niveau du cou du joueur et qu’il fallait l’opérer en toute urgence dans les six heures qui suivent pour espérer qu’il retrouve toute la mobilité de son corps. D’après le docteur, Bassirou a eu vraiment de la chance sinon, d’après lui, ce genre d’accident entraîne directement la mort», a ajouté le dirigeant. Opéré dans les temps, l’attaquant de 25 ans va désormais se battre pour espérer rejouer au football. Un coup dur évidemment, mais l’Etalon pourra déjà s’estimer heureux d’être en vie…
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here