PARTAGER

Une houle de plus de 4 mètres de haut a provoqué des dégâts matériels importants à Cayar ce lundi. D’après un des responsables des pêcheurs de Cayar, Pierre Mboup, parmi les 13 stations d’essence du troisième centre de pêche artisanale du Sénégal, la houle a touché les 9. Conséquence : «Nous aurons sûrement dans les prochains jours une panne d’essence, alors que nous sommes en début de campagne qui risque d’être catastrophique. C’est une situation très difficile, même si telle est la volonté divine. Elle est d’autant plus difficile pour ces sociétés qui ont investi beaucoup d’argent dans ces stations, parce qu’une station coûte 50 millions de francs Cfa, pour participer à la lutte contre le chômage, mais aussi pour permettre aux Sénégalais d’avoir du poisson en quantité suffisante.»
Une quinzaine de maisons installées à quelques mètres de la mer ont également subi la furie des vagues. Une situation déplorable qui pousse les populations de Cayar, face à la presse lundi dernier, à demander à l’Etat, en collaboration avec les autorités municipales, de trouver une solution. A leur avis, «depuis deux ans, Cayar subit ce phénomène de changement climatique. Et si rien n’est fait, nous risquons de perdre la commune». Pour preuve, informent-elles, «ces stations que nous avons perdues aujourd’hui avaient été construites à 500 mètres de la mer».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here