PARTAGER

Au titre des mesures individuelles du Conseil des ministres du mercredi dernier, le président de la République a nommé M. Ous­mane Sow Huchard, président du Conseil d’administration du Musée des civilisations noires. Mor Seck en sera le secrétaire général.

«C’est un plaisir, un honneur… un grand challenge et un grand défi pour moi», a réagi Ousmane Sow Huchard le tout nouveau Pca du Musée des civilisations noires. Deux jours après sa nomination, M. Huchard révèle ses premières ambitions dont faire de ce musée un grand bijou au service du patrimoine culturel du monde noir. «Un musée c’est un centre de conservation, de documentation, d’animation, d’éducation et de recherche. Il faut que je vois à travers toutes ces missions si tout est en place ou alors ce qu’il va nous falloir faire avec l’ensemble du personnel, pour faire de ce musée un véritable bijou au service du patrimoine culturel du monde noir», a-t-il dit au bout du fil.
Pour M. Huchard, les défis sont immenses, et la première tâche reste celle de l’organisation. «Il faut voir d’abord comment le musée est organisé. S’il ne l’est pas encore ma première tâche sera donc de m’y atteler avec le directeur général et d’établir un organigramme qui prenne en compte toutes les missions que ce musée doit remplir. Ensuite de voir ce qu’il faudra comme personnel, comme patrimoine…», liste-t-il, entre autres. En  ce qui concerne la problématique de contenu du musée, Ousmane Sow Huchard, a affirmé qu’il va y travailler avec le comité scientifique qui est déjà sur place. «Je ne sais pas, s’il y a un embryon de collection ou non mais un musée, c’est d’abord un site (Ndlr : le bâtiment) et les collections. Tout le personnel y travaillera pour que le musée puisse communiquer avec son public», a-t-il promis. Et face à l’immense sacerdoce qui l’attend au Musée des civilisations, le muséologue, anthropologue et leader du Rassemblement des écologistes du Sénégal (Res «les verts») rassure : «Je connais assez bien le dossier depuis ses origines… On m’appelle à une tâche que je pense pouvoir remplir».

Réactions…Réactions…Réactions…

Kalidou Kassé, artiste plasticien : « Ousmane Sow a l’expérience qu’il faut »
Je pense que la nomination de Ousmane Sow Huchard comme Pca du Musée des civilisations noires est une excellente chose. Ousmane Sow a déjà l’expérience dans ce domaine. A l’époque, il avait dirigé le Musée dynamique où se trouve l’actuelle Cour suprême. Il a été directeur de ce musée, et a des expériences avérées dans le domaine de la musique et de l’archéologie céramique. Il saura donc comment véritablement gérer ce conseil d’administration. Il peut être à la hauteur de cette nomination dont je me réjouis et le félicite. C’est une belle initiative. Quelle que soit la situation, il faut rendre à César ce qui appartient à César. Ousmane Sow Huchard mérite de coordonner cette activité, parce qu’il a l’expérience qu’il faut pour être Pca du Musée des civilisations noires.

Viyé Diba, artiste peintre : «Les autorités ont fait le bon choix»
Ousmane Sow Huchard fait partie des premiers qui ont réfléchi au contenu de ce musée. Ce que beaucoup de personnes ne savent pas, c’est qu’il a beaucoup travaillé sur la question du Musée des civilisations. Il faut aussi rappeler que la 1ère idée du musée était de Senghor. Il a pensé à ce Musée des civilisations noires et avait octroyé dans les années 1970 une bourse d’Etat à un groupe de jeunes pour aller faire des études muséologiques. Ousmane Sow Huchard faisait partie de ce lot d’étudiants et a été envoyé au Canada (à l’université Laval du Québec où il a soutenu une thèse sur la kora). Donc c’étaient des gens qui étaient préparés depuis les années 1970, pour cette mission. Je crois que du point de vue du contenu, il fait partie des gens qui peuvent effectivement travailler sur la question du fonctionnement et du contenu muséal. Les autorités ont fait le bon choix. C’est un choix pertinent. Je l’en félicite.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here