PARTAGER

L’Office des forages ruraux (Ofor)  et FlexEau Sa  ont signé, hier, un contrat d’affermage pour la délégation de service public eau dans les régions de Kaolack et de Kaffrine. Le projet concerne un patrimoine de 279 systèmes d’approvisionnement  en multi-village pour une production annuelle de 12 millions 380 mille m3.

Les Kaolackois et les Kaffrinois peuvent espérer avoir une eau de meilleure qualité. L’Office des forages ruraux (Ofor)  et FlexEau Sa ont signé, hier, un contrat d’affermage pour la délégation de service public eau  dans les régions de Kaolack et de Kaffrine. Le contrat concerne un patrimoine de 279 systèmes d’approvisionnement en eau multi-village avec une production annuelle de 12 millions 380 mille m3 d’eau. Il aura un impact  direct sur près de 2 millions de personnes. Les nouveaux délégataires ont promis de relever des challenges. Il s’agit non seulement de produire et de distribuer de l’eau en quantité, mais surtout de qualité dans ces régions  du bassin arachidier  caractérisées par des problèmes de potabilité d’eau dans certaines zones où les teneurs en fluor  et de salinité dépassent les normes requises.
«Nous avons en vision la mise en place de tout ce qui est technologie moderne, notamment des systèmes d’énergie solaire pour relever les défis. Le premier d’entre eux est d’améliorer la qualité de l’eau à travers la gestion du fluor», assure Pathé Diagne, directeur général de la société FlexEau.
Oumar Ba, secrétaire permanant de l’Association des maires du Sénégal (Ams), qui a parlé au nom des élus des collectivités territoriales du Sine-Saloum a, quant à lui, plaidé  pour une eau de qualité moins chère en milieu rural.
Pour le ministre de l’Hy­draulique et de l’assainissement, Mansour Faye, la signature de ce contrat d’affermage entre l’Ofor et des opérateurs privés prouve que la  réforme de l’hydraulique ru­rale  est désormais une réalité et ouvre une nouvelle phase dans le management des services  de l’eau dans le monde rural. «Nous devons être guidés par un principe d’efficacité tout en poursuivant à travers des démarches inclusives avec les collectivités territoriales», a déclaré Man­sour Faye, qui  présidait la signature du contrat. Ce partenariat entre l’Ofor et FlexEau s’inscrit dans le cadre de la réforme de l’hydraulique rurale.
Pour rappel, l’Etat du Sénégal a pris l’option stratégique de confier la gestion du service de l’eau à des opérateurs privés ayant des capacités techniques et financières pour régler définitivement les défis de l’accès à l’eau dans les zones rurales.
  ksonko@lequotidien.sn

2 Commentaires

  1. La gestion était sans reproche. Est ce que nous aurons tous les services? Qu’allez vous faire avec l’argent sur place c’est à dire les bénéfices ?

  2. La qualité de l’eau dans la commune de Sibassor région de kaolack est très mauvaise actuellement(forte teneur en sel et présence de débris de fer etc…) nous vous demandons (Flex eau) d’agir le plus rapidement car la population souffre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here