PARTAGER

La compagnie pétrolière américaine Kosmos energy a annoncé hier une autre «grande découverte de gaz au large de Cayar».

Les responsables de Kosmos energy se frottent les mains. Les résultats du puits d’exploration Yakaar 1 ont été concluants. En effet, annonce la compagnie pétrolière américaine, «ce puits a mis à jour une ressource brute de gaz d’environ 15 billions de pieds cubes, conformément à nos attentes initiales». Ainsi, commente Andrew G. Inglis, président-directeur général de la société, «Kosmos détient un taux de succès de 100% dans le bassin, avec six puits d’exploration et d’évaluation consécutifs forés à ce jour, ce qui confirme que notre modèle géologique et nos outils géophysiques sont bien étalonnés. Yakaar 1 a découvert une im­por­tante ressource de gaz. Conjointement avec la découverte de Teranga 1, réalisée l’année dernière, nous croyons que cette ressource soutiendra un deuxième centre de production de Gnl (Gaz naturel liquéfié : Ndlr) à prix compétitif».

Situé dans le bloc de Cayar offshore profond à environ 95 km au nord-ouest de Dakar, dans presque 2 550 m d’eau, explique la compagnie pétrolière, le puits Yakaar 1 a été foré jusqu’à une profondeur totale d’environ 4 700 m. Elle informe qu’un «programme d’évaluation est prévu pour délimiter la découverte de Yakaar. Relati­vement au puits Tortue 1, situé dans le bloc de Saint-Louis offshore profond sur la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie, une décision finale d’investissement est attendue en 2018 et nous espérons produire le premier gaz en 2021».
dialigue@lequotidien.sn