PARTAGER

L’ancien ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall a publié aux éditions Fauves, un livre intitulé « Le protocole de l’Elysée, confidences d’un ancien ministre sénégalais du pétrole« . Dans ce document parcouru par L’Observateur, M. Sall apporte des éclairages sur les faits et pratiques qui l’ont poussé à tourner le dos à Macky Sall et fait des révélations scandaleuses dans le secteur des hydrocarbures.

Dans le chapitre XVIII intitulé, « Un traité au Palais de l’ancien gouverneur de l’AOF« , dont L’Obs a eu copie , Thierno Alassane Sall écrit comme pour camper un décor mafieux. « Ce mardi 2 mai 2017, j’arrive aux grilles du Palais où siégeait jadis le Gouverneur-général de l’Afrique occidental française sous domination française (…) A l’intérieur, je trouvais le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne installé dans un des salons, entouré de différentes personnalités à cette cérémonie », a écrit l’ancien ministre.

« Le Premier ministre me conduit à mon arrivée, dans un autre coin de la salle où j’avais rencontré, quelques jours avant le couple présidentiel et Moustapha Diakhaté », a-t-il ajouté, précisant que le Premier ministre ne cessait de lui envoyer des Sms jusqu’à tard dans la nuit précédente, sans réponse de sa part.

Thierno Alassane Sall explique dans le livre que son incompréhension devenait totale à mesure de l’insistance de ses deux chefs qui agissaient en faveur de Total. Dans un des ses Sms, Boun Abdallah Dionne qui se faisait l’avocat de Total, au lieu d’exiger de la société pétrolière de s’aligner sur les autres offres, argumentait face à son mutisme.

« Sorry tu dors certainement. Momar Nguer (collaborateur du PDG de Total) m’a appelé. Ils sont arrivés. Ils m’ont expliqué le pas de 50.000 dus à la nature des permis UDO et Rufisque Offshore Profond qui nécessitent des investigations hautement plus importants que dans le cas des champs Kosmos. Total veut le même pas que CAIRN qui est de 50.000. Ils sont aussi d’accord pour le Stop Cost de 65% ce qui est un bon deal venant de 75% puis 70%. On peut y aller donc et signer tôt le matin avant de voir le Boss à 09H00 », avait envoyé le PM.

Et Thierno Alassane Sall de se demander « que répondre face à cette obsession à sacrifier à Total notre bassin sédimentaire, aux conditions de la Firme« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here