PARTAGER

Pour qu’il y ait une rupture de contrat entre 2 parties, il faut d’abord qu’elles soient liées par un document. Ce qui n’est pas le cas entre Pape Diouf, le chanteur, et Prince art, d’après Ibou Ndour. Ce dernier informe qu’il y a juste une entente entre sa boîte de production et Pape Diouf pour la distribution et le management de sa carrière. «Pape Diouf ne peut pas vous sortir un contrat signé avec Prince art», dit Ibou Ndour. En juin passé, le site «Music in africa» annonçait la signature de Pape Diouf à Universal Afrique.

«Rupture de contrat entre Pape Diouf et Prince art, dites-vous ? C’est vous qui venez de m’en informer», a réagi une source à la maison de production Prince art, démentant par la même occasion l’information relayée dans certains sites internet. Infirmant l’information selon laquelle Pape Diouf aurait tourné le dos à Prince art, la même source a expliqué que «Pape Diouf a été sollicité pour la dernière fois par la boîte le lendemain de l’Achoura pour jouer à l’émission ‘’Sen ptit gallé’’ à Mbour». Ne voulant pas s’avancer sur ce qu’elle qualifie de «rumeur», la source a demandé de se rapprocher de la maison de production.
Joint par téléphone, Ibou Ndour, le producteur, a botté en touche. Il a expliqué que pour qu’il y ait rupture, il faut au préalable que les deux parties soient liées. «Je peux vous jurer que Pape Diouf ne peut pas vous sortir un contrat signé avec Prince art», a affirmé Ibou Ndour. Pour autant, le producteur a précisé qu’il y a une entente entre sa boîte et Pape Diouf. Prince art se charge de manager Pape Diouf et de distribuer sa musique, moyennant un pourcentage sur les bénéfices générés par ses opérations. «On n’arrive plus à vendre nos Cd. Il est connu que seules les prestations en live font entrer de l’argent. Pape Diouf fait indirectement partie de la famille Ndour. Ç’aurait été un autre artiste, on allait lui signer un contrat, mais avec Pape Diouf tel n’est pas le cas. Si demain il a des envies d’ailleurs, il peut y aller. On n’a pas de contrat avec Pape Diouf, car on est en famille. Notre contrat de production avec Pape Diouf remonte à la naissance de Prince art. Mais vu qu’il n’y avait pas l’effet escompté, on ne l’a pas encore renouvelé. On a une entente. Et depuis qu’on a été d’accord sur les termes, tout le monde respecte l’entente. Prince art s’occupe de la distribution et de son management. Si on voit que Universal (Ndlr : l’une des plus grandes maisons de production musicale du monde) s’intéresse à lui et qu’elle va lui ouvrir d’autres portes, on ne peut qu’apprécier, car ça ne change rien des relations qu’on a avec Pape Diouf. Jusqu’à aujourd’hui, Pape Diouf n’a pas signé de contrat sans notre consentement», a détaillé Ibou Ndour. En juin 2019, le site spécialiste de la musique Music in africa a annoncé la signature de Pape Diouf chez Universal Afrique.
Les sites internet qui ont repris textuellement le même article affirment que la rupture a été consommée depuis novembre 2018 et que Pape Diouf s’est engagé dans un nouveau projet avec un promoteur événementiel de la place et un célèbre opérateur économique. Nous avons appelé Pape Diouf 11 fois. Sa boîte vocale étant saturée, des messages lui ont été envoyés, mais il n’a pas voulu réagir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here