PARTAGER

C’est une patrouille conduite par le préfet de Diourbel, Ibrahima Fall, flanqué de son adjoint, des éléments de la gendarmerie, de la police et les média, qui a sillonné la capitale du Baol. Du quartier Keur Cheikh Ibra Fall aux Hlm route de Gossas en passant par Keur Yelly, Cheikh Anta, Hlm route de Bambey, Cité Ouvrière, Demba Wellé, grand Diourbel, Ndaya­nne et Keur Goumack, elle est drivée sous la conduite de la police. C’est au niveau de la voie de contournement située à la sortie de la ville, en allant vers Gossas, que la gendarmerie a pris le relais pour la visite en milieu rural, en faisant le tour du village de Sambé, commune de Ndoulo. Dans cette localité, les rues sont désertes même si de temps à autre la délégation croisait certains talibés qui dormaient à la belle étoile. C’était dans la nuit du mercredi au jeudi.
Du haut de leurs terrasses, à travers les grilles de leurs fenêtres, les populations observent le spectacle. Au quartier Keur Cheikh, une charrette et un camion frigorifique transportant des produits halieutiques sont immobilisés. Sinon, les rues sont conquises par les animaux et les malades mentaux errant et surveillés par les éléments de la Brigade de recherche en civil.
Les stations d’essence, les commerces, les boutiques, les fast-foods, les restaurants ont baissé rideaux. Seules les boulangeries étaient fonctionnelles à cette heure de la nuit. Vers 22h, la patrouille a croisé une dame, bouteille d’eau de 10 litres à main, accompagnée d’une fillette qui tenait un pot. Interpellée par le commissaire, cette trentenaire donne les raisons de sa sortie : «J’étais partie acheter de l’eau pour ma maman souffrante.» Après quelques minutes d’échanges, elle a pu finalement poursuivre son chemin.
Revenant sur la tenue de cette tournée, le préfet explique : «Elle a été initiée pour encourager les Forces de défense et de sécurité qui sont sur le terrain depuis trois semaines.» Et aussi constater le niveau d’appropriation du couvre-feu par les populations au niveau de département de Diourbel. Selon lui, «cette visite nous a permis de mesurer le travail abattu sur le terrain par les différentes Forces de défense et de sécurité alors que la hiérarchie les a renforcées par rapport aux ressources humaines». Au terme de cette tournée, le chef de l’Exécutif départemental n’a pas caché sa satisfaction : «Nous constatons d’une manière générale que les populations ont respecté le couvre-feu. Encore une fois, nous tirons le chapeau à nos hommes de tenue qui abattent un travail remarquable, mais aussi avec beaucoup de professionnalisme.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here