PARTAGER

Les membres de la délégation sénégalaise ayant pris part au Salon international de l’agriculture (Sia), sont disposés à se conformer aux décisions et dispositions arrêtées par les autorités sanitaires du pays, a déclaré lundi à Paris le commissaire du stand sénégalais au Sia, Ibrahima Mendy. «Tous les membres de la délégation se conformeront aux décisions prises par les autorités sanitaires», a notamment dit M. Mendy dans un entretien avec l’Envoyé spécial de l’Aps.
Réagissant aux informations selon lesquelles un élu français contaminé par le coronavirus se serait rendu au Salon de l’agriculture, il a précisé que ce dernier n’a jamais visité le stand du Sénégal.
Le Sia a fermé ses portes ce samedi à 19 heures, sa dernière journée prévue dimanche ayant été annulée, suite à la décision du gouvernement français et des autorités sanitaires d’interdire tout rassemblement de plus de 5000 personnes à cause du Covid-19. «Nous n’avons jamais reçu cet élu français qui serait contrôlé positif. Il n’a pas visité notre stand. On ne le connaît pas. Notre stand se situait au hall du pavillon 5 au Parc des expositions à Porte de Versailles», a-t-il souligné.
Le Sénégal a enregistré ce lundi un premier cas confirmé de coronavirus avec un ressortissant français arrivé à Dakar le 26 février dernier, après avoir passé des vacances en France. Le patient a été placé en isolement au service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann.
Le Salon international de l’agriculture de Paris, ouvert le 22 février, se veut «la plus grande ferme de France».
L’édition 2020 était axée sur quatre thèmes majeurs que sont l’élevage et ses filières, les produits des régions de France, d’Outre-mer et du monde, les cultures et filières végétales, jardin et potager, ainsi que les services et métiers de l’agriculture.
«L’agriculture vous tend les bras», est le thème général du Sia 2020. Cette manifestation réunit chaque année des éleveurs, producteurs, représentants d’organisations du secteur et de syndicats professionnels, de ministères et organismes publics ou encore d’instituts de recherche.
Ces différentes composantes vien­nent toutes présenter des facettes du secteur agricole et agro­alimentaire, ses évolutions et perspectives, selon les organisateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here