PARTAGER

Plus de 1 300 enfants ont été récemment recensés sur la voie publique dans le département de Dakar. «Parmi ces enfants, plus de 500 nous viennent de l’extérieur, en particulier de la Guinée Bissau», a informé hier le secrétaire général du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique en marge d’un atelier de restitution des résultats d’une étude sur la violence chez les jeunes à Dakar.
Ibrahima Sakho invite à revoir les textes communautaires pour les adapter aux intérêts des enfants. Il s’explique : «Si on laisse les gens traverser les frontières pour venir uniquement faire la mendicité, cela pose un véritable problème.» M. Sakho indique que le Sénégal a tenté de faire retourner des enfants dans leur pays sans résultats probants à cause du principe de la libre circulation des biens et des personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here