PARTAGER

Certaines personnes dans les cercle du pouvoir, semblent être saisies d’une volonté frénétique de faire perdre à leur champion toute sympathie en véhiculant des idées parmi les plus réactionnaires qui soient. Comment peut-on se vanter d’être président du parlement de la Cedeao et porter sa candidature à la Mairie de Dakar en s’attaquant à une personne pour ses origines présumées étrangères ? C’est de la même manière que d’autres avaient voulu s’en prendre aux croyances religieuses de Ousmane Sonko. Ils donnent tous raison à Senghor qui disait que «nous avons pris des Français tous leurs défauts et laissé leurs qualités».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here