PARTAGER

A Saint-Louis, Idrissa Seck a promis de signer des accords de pêche avec la Mauritanie «en mettant en avant les intérêts du Sénégal». A Guet-Ndar, fief de Ameth Fall Braya, où il a terminé sa marche orange par une foule nombreuse, il entend «changer la donne» et surtout «rompre avec la tradition qui fait que les accords de pêche sont signés dans la complaisance». Il ajoute à l’endroit des pêcheurs que dès son élection, «plus rien ne sera comme avant». Outre ce problème des accords de pêche, le candidat de la coalition Idy2019 a promis de s’attaquer à deux autres problèmes qu’il qualifie de «préoccupations» pour les populations et de «priorité» pour lui. Il s’agit de la brèche qu’il va prendre en charge dès son élection pour stopper les nombreuses pertes en vies humaines. «On ne peut pas continuer dans cette situation sans régler le problème de la brèche», fait remarquer le leader de Rewmi qui n’a pas manqué de déplorer la mort de deux autres pêcheurs il y a quelques jours. Dans ce sens, Idrissa Seck annonce qu’il va s’attaquer à l’avancée de la mer qui, selon lui, est encore «plus préoccupante». Et d’ajouter : «On nous a dit qu’il n’y a plus d’école à Guet-Ndar, aucune école ne fonctionne, les enfants sont abandonnés à eux-mêmes. Le 24 février, vos préoccupations et problèmes connaîtront un début de solutions.»

cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here