PARTAGER

Idrissa Seck était hier chez l’Archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, dans le cadre, affirme-t-il, des «visites régulières» chez les chefs religieux. Le leader du Rewmi s’est prononcé sur le climat politique tendu et les appels des chefs religieux à la retenue. «La stabilité du pays, la sécurité des personnes et de leurs biens, une bonne administration de la justice sont les tâches de tout Etat responsable. Et tout le pays est témoin, tout au long de ces années, des agressions particulièrement graves, judiciaires et physiques du pouvoir en direction des acteurs de l’opposition», a-t-il indiqué. Et de poursuivre : «Naturellement nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir au niveau de l’opposition pour la préservation de la paix dans notre pays et pour que surtout, le choix des citoyens ne soit ni altéré, ni falsifié, ni entravé. Ce qui nécessite un processus électoral où la règle de droit sera garantie.» Sur sa lancée, M. Seck affirme qu’il n’a pas «d’inquiétudes personnelles», tout en relevant que «l’injustice, l’iniquité, la non-transparence sont des facteurs générateurs de tensions et de violences». Le candidat de Idy2019 a sollicité des prières pour «la paix et la stabilité du pays».
Avec Pressafrik.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here