PARTAGER

Idy n’en démord pas. L’ex-candidat à la Présidentielle reste au front pour incarner cet opposant radical à un «régime qui a confisqué la volonté populaire». Seck fait ressortir des placards les méthodes de Wade du temps de Diouf. C’est un combat Seck et Sall qui va rejaillir sur la politique sénégalaise. Car le président du Conseil départemental de Thiès reste sur les rails de la contestation et ferme ainsi les portes du dialogue entrouvertes par le Président Sall, qui est allé se refaire une santé physique à Abu Dhabi. Et fuir la pression autour de la formation de son nouveau gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here