PARTAGER
Sadikh Niass, Sg par intérim de la Raddho.

L’indignation est générale à la suite du décès de deux détenus à la prison de Rebeuss suite à une bousculade consécutive à un accident électrique survenu dans un équipement de ventilation. Dans un communiqué, la Lsdh, la Raddho et Amnesty International Sénégal «exigent l’ouverture d’une enquête indépendante et impartiale et soulignent qu’elles ont sans cesse décrié dans différents rapports la vétusté des locaux et des installations de cette prison, ainsi que son surpeuplement source de dangers potentiels par rapport à l’intégrité physique et morale des détenus et de leur droit à la vie». Ces deux organisations exhortent le «gouvernement du Sénégal à mettre en œuvre le projet annoncé de construction d’une nouvelle prison dans la région de Dakar pour remplacer la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss qui ne répond pas aux normes et standards internationaux». Elles demandent au gouvernement de «trouver des solutions au problème des longues détentions provisoires qui constituent la principale cause de la surpopulation carcérale et à instaurer le recours aux peines alternatives à l’emprisonnement pour certains types de délit».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here