PARTAGER

Le Président Sall veut répondre au cri de détresse des jeunes qui empruntent les pirogues. Au nom de la nouvelle vague de clandestins et de morts, on crée (encore !) une nouvelle structure pour la réinsertion de ces jeunes qui cherchent l’horizon. Cette question ne se règle pas qu’avec de nouvelles appellations. Ça nage dans le pilotage à vue et on risque de noyer le poisson.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here