PARTAGER

Ce devait être une sortie honorable pour Iba Der Thiam. Mais la restitution de ses bons de carburant à l’Assemblée nationale ne passe pas chez ses collègues sortants. S’il estime que son mandat a expiré, c’est qu’il a dû certainement oublier la polémique entre Niasse et Moussa Tine. Mais surtout, des députés soulignent que sa lettre devait plutôt être adressée au questeur et non au secrétariat général.

C’était partie pour une bonne image d’un député soucieux de la gestion du contribuable. Il faut dire que la lettre de restitution de son carburant à l’Assemblée nationale de Iba Der Thiam a fait le «buzz». Mais elle n’a pas convaincu nombre de ses collègues députés sortants qui y voient une communication de mauvais goût. Le Pr Thiam estime que son «mandat est terminé». «Les résultats provisoires des élections du 30 juillet 2017 viennent d’être publiés par la Commission nationale de recensement des voix. Cet événement marque la fin de mon mandat parlementaire», écrit d’emblée le député sortant dans une lettre adressée à la secrétaire générale de l’institution dirigée par Moustapha Niasse. Avant de poursuivre : «Je vous retourne, en conséquence, la carte électronique Total card Sénégal n° 45, que l’Assemblée nationale m’avait remise pour ma consommation de carburant, avec un solde de 1 million 469 mille 840 francs, à la date du 28 juillet 2017, à mon actif, que je n’ai pas eu le temps de consommer. J’y joins 100 litres de carburant, sous forme de 10 tickets Elton super de 10 litres de 6 950 francs chacun, soit 69 mille 500 francs, que je n’ai pas eu le temps d’utiliser. Je vous retourne, donc, un total de 1 million 469 mille 840 francs + 69 mille 500 francs. Le tout fait 1 million 519 mille 840 francs.»

Le mandat de la 12ème Législature n’est pas terminé 
Pour un chevronné comme Iba Der, cette lettre paraît surprenante pour plusieurs raisons. Le timing et la méthode laissent perplexe et révèlent d’autres fins différentes d’une action d’un dépositaire d’un mandat public qui cherche à rendre à son Peuple son dû. D’abord, la publication des résultats provisoires n’annonce pas la fin de la Législature sortante : «Le mandat des députés de l’Assemblée nationale est de 5 ans. Les pouvoirs de l’Assemblée nationale expirent le jour de l’installation de l’Assemblée nationale nouvelle élue», dispose le Code électoral dans son article 151. C’est aussi la polémique vite étouffée entre Moussa Tine et Moustapha Niasse, lui-même, il y a quelques semaines.

«S’il rend le carburant, il doit faire de même pour le véhicule»
En plus, certains députés, dans l’anonymat, ne sont pas tendres avec celui qui a succédé à Souleymane Ndéné Ndiaye, sous la bannière de la liste de la coalition Sopi. «Il fait partie des trois députés les plus absentéistes. Vous pouvez faire une enquête à l’Assemblée nationale. En commission, il n’est jamais présent. Et en plénière, il se présente de manière intermittente. Un véhicule avec du carburant lui a été donné par l’Assemblée nationale. Donc par cohérence, s’il rend le carburant, il doit faire de même pour le véhicule. S’il est mal à l’aise, il n’a qu’à rendre son mandat parlementaire», confie un député de Benno bokk yaakaar très amer.
Un autre membre de la 12ème Législature qualifie la communication de l’historien de «mauvaise foi». «Le carburant et le véhicule sont donnés au député pour qu’il fasse son travail. Si l’Assemblée nationale était convoquée, ce ne sont pas ceux qui sont élus le 30 juillet qui vont siéger, mais ceux de la Légis­lature sortante qui sera là jusqu’à l’installation de la nouvelle», souligne notre interlocuteur.

«Il s’est trompé, le destinataire c’est le questeur et non la Sg»
Une autre source révèle des «carences dans la forme» de la lettre de Pr Thiam. «Il s’est trompé d’adresse. Il ne devait même pas saisir la secrétaire générale de l’Assemblée, mais le questeur parce que c’est ce dernier qui lui donne le carburant. Encore qu’il ne peut même pas restituer ce carburant. Ça n’a pas de sens puisqu’on le lui a octroyé pour faire son travail. Il veut mettre tout le monde mal à l’aise», recadre ce député.
bgdiop@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Il veut fuir loin de l’assemblee des maudits et tricheurs. Il veut meme pas etre la quand ils viendront ….mdr. L’assemblee des ordres de mission

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here