PARTAGER

Les Iles Canaries (Espagne), connues comme une destination touristique avec près de 18 millions d’entrées par an, sont aujourd’hui tournées vers «la promotion du tourisme médical» avec une association publique-privée regroupant des structures sanitaires, des hôtels et des centres de bien-être. Initiative du Conseil insulaire qui fait office de gouvernement décentralisé, l’Association publi­que privée «Gran Canaria spa, welness and health» promeut aujourd’hui «des prestations sanitaires et touristiques pour les étrangers et principalement pour les ressortissants des pays de la côte africaine proche comme le Sénégal». «Les atouts touristiques sont aujourd’hui alliés à des offres de services médicaux dans presque toutes les spécialités», a expliqué la responsable gestion de l’Asso­ciation, Carmen Garcia Man­zazo, à des journalistes en santé en visite dans des structures de santé à Las Palmas.
C’est dans cette optique qu’une convention a été signée avec les autorités sénégalaises à travers le ministère de la Santé et de l’action sociale pour leur «offrir les meilleures prestations médicales pour les cas nécessitant une évacuation sanitaire dans ses structures de santé à moindre coût», a-t-elle ajouté.  Les hôpitaux, comme les autres structures médicales membres de l’association publique «Gran Canaria spa, welness and health» travaille dans le domaine médical en étroite collaboration avec le département de santé et bien-être du Conseil insulaire, misant pour une médecine au service du tourisme avec le développement de nombreuses spécialités. Il s’agit d’un service médical «efficace adapté aux besoins de la population résidente et étrangère», selon la responsable de l’association.
Première étape de cette visite, l’Hôpital Perpétuo Soccorro (HPS), membre de l’association, situé en plein centre-ville. L’hôpital, imposant, fait face au port avec ses 4 bâtiments de 8 niveaux occupant toute la rue Léon Castillo. Là, les différents services sont équipés de technologies de dernière génération avec une gestion administrative numérisée. Parmi les 132 mille consultations et les 10 mille interventions chirurgicales faites chaque année, un grand nombre d’étrangers est répertorié même si la responsable du développement international, Dr Brigida Mendoza, n’a pas avancé de chiffre.
En effet, «l’évolution de la santé aux Canaries était déjà reconnue par les touristes du centre et du nord de l’Europe dans les années 1960», a-t-elle dit. Les touristes se rendaient à Gran Canaria à la recherche de nouvelles thérapies du fait de l’association du soleil, du sable, des eaux riches en minéraux et de la température privilégiée pendant toute l’année. «Actuellement, Gran Canaria a été sacrée meilleure destination pour le tourisme médical», selon un film de présentation du groupe des hôpitaux de San Roque à Las Palmas et Maspalomas, visités également par la délégation de journalistes accompagnés des membres de l’Association.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here