PARTAGER

Avec la disparition de l’ancien ministre Bamba Ndiaye, le Sénégal a «perdu un homme de foi, ouvert et tolérant». Imam Tahirou Fall, résident à Guendel à Rufisque, rend un hommage appuyé à M. Ndiaye : «Le Sénégal perd une voix de la Oumma ainsi qu’un adepte du dialogue islamo-chrétien. Je m’associe au concert de témoignages émouvants en ton endroit pour présenter nos sincères condoléances à toute ta famille ainsi que cet hommage mérité en mon nom et en celui de toutes les associations religieuses de Rufisque.» Selon lui, il laisse «le souvenir d’une personne qui aimait être là où se débattaient les défis de notre société. Le député Moustapha Mamba Guirassy te rend hommage sur Facebook en ces termes élogieux : ‘’Une icône de l’islam, cet islam qui n’est ni élitiste ni exclusiviste, mais un islam qui parle aussi bien le langage du cultuel que de l’économique, du social, de l’environnemental, du politique.’’» D’après imam Fall, le défunt était «armé d’une riche culture intellectuelle, religieuse, sociale et politique. Tu étais de tous les combats, surtout lorsqu’il fallait faire entendre la voix de l’islam, l’esprit du Coran et de la Sunna. Que l’on soit d’accord ou pas sur les positions défendues, on ne manquait pas de remarquer la qualité de ton savoir et la sagesse sereine de ton art d’argumenter sans insulter et dans le respect de ton interlocuteur». Quel souvenir va-t-il laisser ? «Nous avons perdu un homme de foi, ouvert, tolérant, une ‘’voix passerelle’’ pour reprendre l’expression de ton ami, fort affligé, le Pro­fesseur Khadiyatoulah Fall. Tu étais un homme de dialogue et nul sens interdit ne se présentait devant toi dans aucun des foyers religieux du pays et devant aucune autorité religieuse du pays, chrétienne ou musulmane», renchérit imam Tahirou Fall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here