PARTAGER

C’est une motion contre le Sénégal. Soumise hier au Parle­ment par Yahya Jammeh, elle dénonce l’immixtion des instances continentales et surtout du Sénégal sur le processus électoral  gambien. «Que cette auguste Assemblée veuille bien considérer et approuver une résolution de l’Assemblée nationale de la République de Gambie condamnant les interférences illégales et malicieuses du Conseil de paix et de sécurité de l’Ua, du gouvernement du Sénégal et du représentant du gouvernement du Séné­gal au Conseil de sécurité des Nations unies dans les affaires intérieures de la Gambie», dit la motion. En d’autres termes, il soutient que le Sénégal parraine toutes les résolutions contre son régime.
Par ailleurs, il a demandé la prorogation du mandat des députés du 11 avril au 11 juillet 2016. Vu le contexte actuel, il est presqu’impossible d’organiser des élections législatives en Gam­bie qu’il a lui-même plongée dans une instabilité politico-sociale à cause de sa soif de pouvoir. L’Assemblée nationale va voter aujourd’hui la prorogation du mandat de Jammeh pour éviter un vide constitutionnel.
bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here