PARTAGER

Les communications électroniques sont un accélérateur économique, d’après l’analyse de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Le secteur contribue de manière significative à la croissance économique et à la compétitivité du pays. Son apport à la croissance a connu un rebond considérable passant de 4,6% en 2018 à 6,02% en 2019, d’après le rapport sur le marché des communications électroniques 2019 de l’Artp. La même source informe que le poids de la contribution à la croissance est plus important que celui de certains secteurs traditionnels, tels que l’hébergement et la restauration et les transports.
«L’année 2019 est marquée par la bonne tenue des indicateurs économiques du secteur, notamment le chiffre d’affaires (+4,46%), les investissements (+71%) et les emplois (+22,8%)», révèle le rapport de l’Artp.
Par ailleurs, les communications électroniques contribuent à la création d’emplois du secteur moderne.
Leur poids estimé à 27% avoisine celui du secteur de l’hébergement et de la restauration (29%). L’indice de l’emploi salarié du secteur s’est rétracté de 2,4% entre 2018 et 2019.
Toutefois, les opérateurs de télécommunications titulaires de licence de réseaux ouverts au public et les Fournisseurs d’accès à internet (Fai), acteurs-clés de l’économie numérique ont employé 5 mille 400 personnes en 2019, soit une hausse de 22,64% des effectifs salariés. Les emplois permanents constituent 64% contre 36% d’emplois intérimaires.
Parallèlement à ces emplois salariés, de nombreux emplois non-salariés sont générés par l’activité des communications électroniques dont la quantification reste tout de même difficile à évaluer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here