PARTAGER

Les organisateurs de la Coupe du monde 2022 au Qatar ont indiqué ce lundi qu’ils allaient supprimer un nombre indéterminé d’emplois, alors que ce pays réduit ses dépenses sur fond de crise économique due à la pandémie de coronavirus. L’organisme gouvernemental chargé du tournoi, connu sous le nom de Comité suprême, emploie directement 550 personnes, dont des expatriés, mais supervise aussi le travail de dizaines de milliers d’entrepreneurs.

Un des taux de contamination par habitant les plus
élevés au monde
«Le Comité suprême a récemment entrepris un processus interne pour évaluer les effectifs actuels et a engagé un exercice de gestion budgétaire et d’efficacité opérationnelle, a-t-il déclaré à l’Afp. Nous avons pris la décision de supprimer un certain nombre de postes superflus. Tous les salaires et les indemnités de fin de service seront versés à ceux qui partent.» Si les organisateurs n’ont pas dit combien de postes seraient supprimés ni l’échelle des économies prévues, ils insistent sur le fait que 85% de toutes les infrastructures du tournoi ont été terminés. Ils ont par ailleurs fait état de 1 100 cas de contamination au Covid-19 parmi les travailleurs des projets du tournoi et d’au moins un décès. Lundi, le Qatar a passé le cap des 100 mille cas d’infection, avec l’un des taux par habitant les plus élevés au monde (3,65% des 2,75 millions d’habitants).
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here