PARTAGER

Au cours d’une conférence de presse tenue vendredi 13 mars 2020, la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique  (Cea), Vera Songwe, a déclaré que, selon les projections, la croissance économique de l’Afrique pourrait diminuer, passant de 3,2% à 1,8% à fin 2020, en raison de la récente pandémie du coronavirus (Covid-19).
Par ailleurs, a-t-elle révélé, le continent pourrait perdre près de la moitié de son Produit intérieur brut (Pib), uniquement à cause des effets macroéconomiques qui sont observés. Ce, à travers notamment la destruction des chaînes d’approvisionnement mondiales, le tourisme, le ralentissement des investissements étrangers directs, les envois de fonds et le prix du pétrole, etc.
Bien que l’Afrique soit le continent le moins touché depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus, l’on assiste toutefois ces derniers jours à une progression inquiétante de la maladie, touchant désormais près de la moitié des pays africains.
L’expansion de la pandémie a fini par convaincre les gouvernements africains à adopter une série de mesures drastiques. Celles-ci vont de la fermeture de certains lieux publics à la suspension des cours dans le système éducatif, en passant par la limitation du trafic de voyageurs vers certaines destinations.
Avec agenceecofin.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here