PARTAGER

Le collectif Noo lank a rencontré hier Ousmane Sonko. Le leader de Pastef s’est engagé à continuer à participer dans tout ce qui se fait dans le cadre dudit collectif.

Après Khalifa Sall, le collectif Noo lank a été reçu hier par le leader du Pastef à son siège pour solliciter «son expertise» et la participation de son parti dans son combat contre la hausse du prix de l’électricité et la libération de Guy Marius Sagna et Cie. Ousmane Sonko qui trouve cette rencontre «instructive» a promis que Pastef va mieux s’organiser pour participer aux initiatives de Noo lank. «Il s’agit de combattre l’injustice, de refuser que l’incurie et l’incompétence de nos gouvernants rejaillissent comme charge sur les populations et particulièrement les plus démunies, mais impactent négativement notre économie qui est dejà assez fragile. Et ce combat ne peut laisser indiffèrent un parti comme Pastef», a-t-il assuré.
Le candidat malheureux à la dernière Présidentielle a soutenu également que Noo lank peut «entièrement» compter sur son engagement. Il encourage le combat de ce collectif né au lendemain de la hausse du prix de l’électricité parce que, estime-t-il, ce qu’il fait est «noble». «Face à ce qui peut s’apparenter à une léthargie quelquefois d’une bonne partie des Sénégalais qui peuvent être gagnés par un sentiment de découragement – ce qu’il ne faut justement pas – il faut juste adapter le combat, les méthodes par rapport au contexte et à l’environnement. Ce sont de vrais patriotes, de dignes patriotes. Il était important de les écouter», a dit M. Sonko. Qui précise que c’était une «visite de formalisation» simplement parce que Pastef a «toujours été de tous les combats».
Selon Oumar Waly Zoumarou, membre du groupe de contact de Noo lank dans cette série de rencontres, il y a des leaders qui, aujourd’hui, jouent un rôle «essentiel» dans le combat de tous les jours. Et, ajoute-t-il, «si Ousmane Sonko n’est pas la figure de proue, il fait en tout cas partie de ces leaders». Il s’est réjoui des assurances données par le leader de Pastef. «Nous pouvons être tranquilles. Et si un tel combat est engagé par Noo lank, la place naturelle et logique de Pastef c’est de se trouver dans ce cadre de lutte», rapporte-t-il. M. Zoumarou pense ainsi qu’avec la présence de Pastef à leurs côtés, la lutte connaîtra une autre envergure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here