PARTAGER

Le chef de l’Etat a procédé hier à l’inauguration de la deuxième sphère ministérielle de Diamniadio. A cette occasion, Macky Sall a insisté sur le transfert sans délai des ministères dans ces nouveaux bâtiments.

«J’attends les contrats de résiliation de location à Dakar. J’ai demandé au ministre Secrétaire général de nous donner ces contrats résiliés et surtout le transfert sans délais de l’ensemble des ministères qui ont été pré positionnés.»  C’est l’injonction faite hier par le Président Macky Sall en réceptionnant la 2ème sphère ministérielle (Spherex) de Diamniadio après la 1ère inaugurée 8 mois plus tôt et abritant trois ministères. Avec la nouvelle infrastructure, ce ne sera pas moins d’une dizaine de ministères qui vont suivre.  «Avec cet édifice d’une capacité de 54 mille m2 de bureaux, l’administration dispose de locaux modernes pouvant abriter plus d’une dizaine de ministères», a expliqué le chef de l’Etat, adossant cette vision à un souci de rationalisation des charges de location de l’Etat. «En transférant à terme l’essentiellement des ministères ici à Diamniadio, l’Etat continue ainsi à alléger sa facture en charges locatives pour un objectif annuel de 8 milliards de francs Cfa. Ces économies substantielles seront réallouées à l’investissement productif dans des secteurs-clés de la vie économique et sociale de notre pays», a assuré le chef de l’Etat «enchanté» par la réalisation. «Pour la première fois depuis les indépendances, notre pays réalise, avec ces sphères ministérielles, des œuvres architecturales de grande envergure dédiées à notre Adminis­tra­tion», a-t-il dit tout en magnifiant «le savoir-faire national» qui porte la signature de l’infrastructure. «Ce joyau réalisé par le groupe Teyliom a permis la création de nombreux emplois, la contribution d’entreprises nationales ainsi que la mobilisation d’un financement de 90 milliards de francs Cfa par des banques sénégalaises», a-t-il relevé. «Il y a des entreprises sénégalaises capables de rivaliser avec les plus grandes entreprises étrangères. Lorsque je parle de fast track, je ne m’adresse pas seulement aux entreprises étrangères. Au contraire Teyliom et Envol (réalisateur de la 1ère sphère) viennent de démontrer que nous avons un secteur privé national capable de répondre aux exigences du fast track mais surtout dans la qualité et la rapidité», a enchainé le Président Sall.
Pour la réalisation de la spherex, le groupe Teyliom a fait mieux que ce qui était convenu, à en croire son président. «Nous avons délivré cette cité ministérielle en mode fast track, car construite sur 24 mois, soit six mois avant le terme contractuel», a avisé Yérim Sow. «Il s’agit de la plus grande infrastructure à usage de bureaux jamais construite dans notre pays pour des Sénégalais et par des Sénégalais», a expliqué M. Sow, inscrivant l’infrastructure dans la ligne ambitionnant de faire de «Diamniadio une ville verte du 21ème siècle».

«Patrimoine à préserver absolument»
Le joyau qu’est la 2ème sphère ministérielle doit être préservé à tout prix d’après le président de la République, qui procédait hier à son inauguration. «Je voudrais inviter les agents de l’Etat et les usagers du service public à une utilisation judicieuse de ce précieux patrimoine à préserver absolument. Il nous faut un guide de l’utilisateur, guide de l’usager», a préconisé le Président Macky Sall. Il a d’ailleurs, interpellé à ce propos le Secrétaire général du gouvernement pour que le pari de l’entretien et de la maintenance soit réussi. «Monsieur le Secrétaire général, je vous fais confiance,  mais il faudra des sanctions aussi  en cas de destruction de biens : coupures de salaires et des choses comme ça, parce que quand on a un bien comme ça, il faut le préserver. On ne peut pas transférer certaines habitudes dans cet environnement. Ça c’est la contrepartie qui est exigée des usagers pour préserver ce bien», a dit le chef de l’Etat.

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here