PARTAGER

La Coopération espagnole et l’université Gaston Berger de Saint-Louis vont procéder aujourd’hui à l’inauguration de la station d’épuration écologique innovante pour le traitement des eaux usées dans la Vieille ville.

La station d’épuration écologique pour le traitement des eaux usées  va être inaugurée aujourd’hui à Saint-Louis. Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre  les universités de Barcelone et Gaston Berger dans le cadre de l’assainissement de la région. Ce sera en présence de l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal, du recteur de l’Ugb mais également des autorités locales. Financé par l’Agence espagnole de coopération pour le développement (Aecid)  à hauteur de 93 millions F Cfa, le projet est considéré comme étant «le premier système d’épuration écologique au Sénégal», note le communiqué. Un prototype de station de traitement des eaux usées, rappelle le communiqué, avait été créé par les deux universités pour la gestion durable des ressources hydriques. Cette station était conçue sur la base d’une capacité journalière moyenne de traitement de 4,8 m3 par jour d’eaux usées. Elle peut servir l’équivalent d’une population de 50 à 100 habitants. Les eaux traitées seront réutilisées pour l’arrosage de jardins ornementaux dans un premier temps et plus tard pour l’agriculture.
C’est dans ce cadre que des études ont été faites dont l’objectif est de «contribuer en même temps  à la résolution des problèmes d’assainissement à l’Ugb et plus largement dans la ville de Saint-Louis et des zones rurales environnantes», renseigne le communiqué de l’ambassade d’Espagne à Dakar. Avant d’ajouter que pour la pérennité de l’action, une entreprise espagnole a assuré la formation et l’accompagnement technique de la construction et l’entretien des installations. Selon l’ambassade d’Espagne à Dakar, près de 12 milliards de F Cfa ont été accordés par la coopération espagnole aux régions de Saint-Louis et Matam pour la période 2013-2018. Ce montant est alloué pour l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène.
Ce projet fait partie des axes prévus  dans le nouveau Cadre d’associations pays 2013-2019 en cours de concertation entre le gouvernement espagnol et celui du Sénégal. En effet, plus de 2,6 milliards F Cfa ont été déjà débloqués pour la période 2018-2021 en partenariat avec l’Office des forages ruraux(Ofor) dans les régions de Saint-Louis et Matam.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here