PARTAGER

C’est en grande pompe et dans une ambiance festive que la cérémonie de pose de la première pierre du Stade Olympique s’est déroulée hier à Diamniadio.
En présence des membres du gouvernement, d’autorités diplomatiques et de plusieurs personnalités du mouvement sportif, le président de la République a lancé les travaux de ce futur bijou d’une capacité de 50 000 places et dont le coût est estimé à 155 milliards Cfa.
«Ce stade répondra aux normes internationales et il pourra ac­cueillir les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2022 et certainement d’autres compétitions», souligne le président de la Républi­que.
Et justement pour être prêt pour le rendez-vous de «Dakar 2022», Macky Sall a fait une grosse révélation en annonçant que «l’inauguration du Stade Olympique se fera le 20 août 2021». Une manière pour le chef de l’Etat de donner des garanties par rapport au respect des délais pour des travaux dont la durée est fixée à 17 mois.
Revenant sur la spécificité de ce futur bijou, Macky Sall de révéler qu’il aura un système autonome en eau et en électricité, une piste d’athlétisme à côté du stade avec une tribune de 2000 places et d’autres terrains de foot.
Sous cet angle, le chef de l’Etat, Macky Sall, a demandé au ministre des Sports, Matar Bâ, de travailler avec la Fédération sénégalaise de football pour que le Sénégal puisse accueillir une Coupe d’Afrique des nations (Can) «dans les quatre ans à venir».
Dans la même foulée, le président de la République a rappelé le vaste programme de réhabilitation des stades dont celui de Léopold Sédar Senghor et des stades régionaux. «Avec ce nouveau temple de nos vaillants Lions de football, le stade Léopold Sédar Senghor qui sera rénové, la remise à niveau de nos stades régionaux, on a l’opportunité d’organiser une Can», a indiqué Macky Sall. Qui a par ailleurs invité le monde sportif à entreprendre avec succès, «la nécessaire réforme du sport scolaire et universitaire». Selon lui, l’Union des associations sportives scolaires et universitaires (Uassu) demeure le «véritable terreau» des champions de demain.
Pour rappel, c’est l’entreprise turque Summa qui va réaliser les travaux de ce futur stade du Sénégal qui sera érigé entre l’université Amadou-Makhtar Mbow et la sphère ministérielle. Il sera doté de loges présidentielle et VIP, d’une tribune de presse de plus de 1500 sièges, de 40 postes de commentateurs, d’un système de climatisation performant et d’équipements audiovisuels correspondant aux normes réclamées par la Fifa et dont la Secrétaire générale, Fatma Samoura, a pris part à cette cérémonie.
ambdodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here