PARTAGER

Le pont de Diamalaye de la Voie de dégagement nord (Vdn) est ouvert hier à la circulation, aussitôt après avoir été inauguré par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Le projet d’un coût global de 12 milliards Cfa permettra de désenclaver plusieurs localités et d’accéder le plus rapidement en ville. Il s’agit notamment de Nord-Foire, Diamalaye, Yeumbeul, Parcelles Assainies, Guédiawaye, etc

Beaucoup d’infrastructures inaugurées ces derniers jours par le Président Sall sont impraticables, faute de travaux inachevés. C’est tout le contraire du viaduc de Diamalaye de la Voie de dégagement nord (Vdn) qui non seulement a été inauguré, mais sur décision de Macky Sall est ouvert depuis hier soir à la circulation. «C’est tout de suite que c’est ouvert et ce soir (hier), nous pouvons prendre le viaduc sans payer et justement rouler tranquillement de la Vdn jusqu’à Keur Massar sans s’arrêter», a déclaré hier le Premier ministre Mohammed Boun Abdallah Dionne. Avec cette grosse nuance qu’à Cambérène, le pont qui surplombe la grande mosquée des Layènes n’est pas encore achevé et que les usagers de la Vdn sont donc obligés de descendre de la voie pour emprunter l’ancienne route qui traverse le village, avant de remonter un peu plus loin pour poursuivre leur chemin par la même piste.

Cela n’a pas empêché le Premier ministre d’affirmer qu’avec ce pont, les populations vont souffrir moins et que ce sont les habitants des Parcelles Assainies qui vont le plus en profiter. M. Dionne s’est en outre félicité de «la pertinence des choix opérés par le président de la République Macky Sall en matière de développement des infrastructures. En 7 ans, il a construit 1 257 kilomètres de route».
Le viaduc, entièrement achevé, est réalisé en deux fois deux voies plus des contre-allées tout le long. Globalement, explique Cheikh Tidiane Thiam, chef de la Division des ouvrages d’art de l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute), sur toute la section de la Vdn au niveau du viaduc, on a 8 voies, 4 voies par sens de circulation, les deux fois deux voies qui sont sur le viaduc et les deux voies qui sont sur chaque contre-allée. «C’est un ouvrage qui a été réalisé pour surmonter 3 carrefours, 3 routes transversales au niveau de l’Unité 26 et les deux voies qui sortent en fait du cimetière Saint Lazare», informe-t-il.

L’ouvrage fait globalement 1 600 mètres de portée. Plus de 233 occupants qui étaient sur le site ont été indemnisés. Il a été réalisé avec plus de 20 mille m3 de béton et 6 700 tonnes d’acier. Sa durée de vie est de 100 ans, à en croire le chef du projet de l’Ageroute. Et le coût global est de 12 milliards Cfa, financé entièrement par la Banque islamique de développement (Bid). Plus de 450 emplois ont été créés durant l’exécution du projet.

Le chef du gouvernement ne procédait pas seulement à la réception de l’ouvrage hier. Il a également procédé au lancement du projet des 18 autoponts dont 13 réalisés à Dakar pour aider à la décongestion de la circulation et les 5 autres sont principalement dans les régions de Sédhiou, Ziguinchor, et Saint-Louis. «Vous l’avez vu, le chef de l’Etat a décidé de lancer ce projet des autoponts pour justement faciliter la vie de nos concitoyens et des usagers de la route dans la grande agglomération de Dakar», a expliqué Boun Dionne. Qui a ajouté que d’ici quelques mois, «nous aurons une meilleure fluidité de la circulation dans Dakar».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here