PARTAGER

L’Institut national confédéral d’assistance (Inca) et la Confé­dé­ration générale italienne du travail (Cgil) se remémorent les Sénégalais tués à Florence, en Italie. Ils ont immortalisé Mor Diop, Modou Samb et Idy Dieng, en baptisant en leurs noms respectifs une salle informatique qui a été inaugurée mercredi.

«Salle de formation Diop, Samb, Dieng», c’est l’écriteau inscrit au fronton de la nouvelle salle de formation de l’Inca, sise au Point E et dédiée à ces trois émigrés sénégalais tués à Florence, en Italie, «par des mains de racistes». En effet, si les deux premières victimes, notamment Mor Diop et Modou Samb, furent tuées en 2011, le dernier mort est tombé le 5 mars dernier, victime de racisme.
D’ailleurs, c’est dans le cadre de sa mission de prévoyance et d’assistance que l’lcan (Institut national confédéral d’assistance) consacre sa nouvelle salle à ces Sénégalais tués en Italie, à cause de la différence de leur couleur de peau et leurs origines. Néanmoins, la Confédération générale italienne du travail (Cgil), venue prendre part à la commémoration par la même occasion, a dénoncé les actes de racisme dont sont souvent victimes les émigrés et en Italie et à travers le monde.
En plus du syndicat italien, des associations sénégalaises d’émigrés œuvrant dans l’assistance et la réinsertion parmi lesquelles l’Association des migrants du Baol, l’Union des Sénégalais de l’extérieur et le Fagère. Ces derniers ont tenu à rappeler leur engagement pour lutter contre le phénomène de l’émigration clandestine.
Francesca Grassi Diop, directrice de l’Inca à Dakar, a rappelé entre autres la mission et les services du bureau de la diaspora italienne. «C’est le point de repère de la diaspora italienne. Il s’occupe des versements de retraite, des demandes retraite directe ou aux héritiers et veuves des immigrés défunts qui ont travaillé en Italie.» Et Mme Diop de terminer son listing en citant «(le) service consulaire, (la) légalisation et les regroupements familiaux. Bref, tout ce qui est prévoyance et assistance», dixit Mme Diop.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here