PARTAGER

Forte émotion hier soir à la suite de l’incendie qui s’est déclaré à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les sapeurs-pompiers ont éprouvé d’énormes difficultés pour circonscrire le feu dont l’origine est pour le moment inconnue. Une enquête pour «destruction involontaire» a été ouverte.

Les Français sont sous le choc. La cause : l’incendie hier de l’emblématique cathédrale Notre- Dame de Paris. Et la déclaration sur Twitter hier soir du Président Emmanuel Macron n’est pas de trop pour l’illustrer : «Notre- Dame de Paris en proie aux flammes. Emotion de toute une Nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste de voir brûler cette part de nous.» D’ailleurs, le Président français a annulé hier soir, pour se rendre sur place, une importante déclaration en réponse à la crise des «Gilets jaunes». Son Premier ministre, Edouard Philippe, était aussi sur les lieux du sinistre.
«Nous avons des appels du monde entier, car c’est un drame pour le monde entier. J’ai immédiatement pensé à ces images de la Libération de Paris où il est dit que lorsque les cloches de Notre-Dame ont sonné, on les a entendues jusqu’à Buenos Aires», a affirmé Anne Hidalgo la maire de Paris, qui a vu le début de l’incendie depuis son bureau de l’Hôtel de Ville.
Les sapeurs-pompiers ont éprouvé d’énormes difficultés pour arriver à maîtriser les flammes, excluant même une intervention par les airs du fait de la hauteur de l’édifice. Tout comme une intervention par l’intérieur, «vu l’ampleur des flammes et en raison des risques de chute de matériaux tandis qu’au sommet nos collègues doivent faire face à un effet cheminée destructeur, qui attise le feu par le haut». Et, un officier de la Brigade des sapeurs-pompiers avait fini de constater : «l‘édifice est beaucoup plus haut que les échelles normalisées dont nous disposons, et même que nos bras élévateurs, qui ne dépassent pas les 40 mè­tres», se désole un officier.

Une enquête ouverte pour «destruction involontaire»
D’origine inconnue, d’après les pompiers, cet incendie s’est déclaré au premier jour de la Semaine sainte. Et, c’est à la Direction régionale de la police judiciaire (Dprj) que l’enquête sur le sinistre qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris a été confiée. Cette enquête est ouverte du chef de «destruction involontaire par incendie», a annoncé le Parquet.
«Le feu a baissé en intensité. On peut penser que la structure de Notre-Dame est sauvée, notamment le beffroi nord», a annoncé le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez. Qui invite à rester «extrêmement prudent».
Les deux-tiers de la toiture seraient partis en fumée alors que la structure de Notre-Dame de Paris a pu être «sauvée et préservée dans sa globalité», a précisé le responsable des pompiers.  Qui ont mobilisé quelque 400 de leurs éléments et utilisé 18 lances à eau.
Cet incendie n’a pas aussi manqué de susciter du côté du Vatican un sentiment d’«incrédulité» et de «tristesse» devant ce «symbole de la chrétienté, en France et dans le monde» qui continuait à se consumer. A travers un communiqué signé du porte-parole du Vatican, le Saint-Siège déclare : «Nous exprimons notre proximité avec les catholiques français et avec la population parisienne. Nous prions pour les pompiers et pour tous ceux qui font leur possible pour faire face à cette situation dramatique.»
Réagissant à la suite de cet incendie, plusieurs dirigeants du monde font part de leur émotion. Le Président américain, Donald Trump, parle d’ «images terribles à voir» alors que Angela Merkel, chancelière allemande, fait état d’«un symbole de la France et de (leur) culture européenne».
Le maire de Londres, Sadiq Khan, quant à lui, déclare sur Twitter : «Scènes déchirantes de la cathédrale Notre-Dame en flammes. Londres est dans la tristesse avec Paris aujourd’hui et dans l’amitié toujours.» Tandis que la patronne de l’Unesco, Audrey Azoulay, indique que son organisation se tient «aux côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable» qu’est la cathédrale Notre-Dame.
La cathédrale Notre Dame de Paris est un monument au cœur de plus de 850 ans d’histoire de France, souligne-t-on. Cet édifice, construit entre le XII et le XIVème siècle, a été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité en 1991. Il a été bâti sur l’Île de la Cité, en plein cœur de Paris et reçoit, chaque année, la visite d’environ 13 millions de touristes.
mdiatta@lequotidien.sn    

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here