PARTAGER
Le candidat à la présidence péruvienne, Alan Garcia, en campagne à La Union, à Piura, au Pérou, le 30 mai 2006.

Des enquêteurs spécialisés ont pu accéder mercredi pour la première fois au sommet de la cathédrale Notre-Dame afin de commencer leurs constatations au surlendemain de l’incendie, a annoncé le Parquet de Paris, qui privilégie toujours en l’état la piste accidentelle. «A ce stade, les investigations n’ont pas mis en évidence d’éléments désignant une origine criminelle» et «la piste accidentelle demeure privilégiée», a précisé le Parquet qui, toutefois, «n’exclut aucune hypothèse». Une trentaine de personnes avaient été entendues mardi par les policiers de la Brigade criminelle et une dizaine de nouvelles auditions ont eu lieu hier. «Les auditions vont se poursuivre», elles concerneront au­jourd’­hui «de nouveaux té­moins et, en vue de compléments, des personnes déjà entendues», a ajouté le Parquet.
lepoint.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here