PARTAGER

Après l’incendie ayant coûté la vie à une vingtaine de pèlerins au Daaka de Médina Gounass, la Rencontre des libéraux engagés du Fouta (Relief) «exige» la démission du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique pour «légèreté». Selon ces membres du Pds, Abdoulaye Daouda Diallo doit quitter son poste pour «défaillances et négligences dans la protection des personnes et des biens». En conférence de presse hier, ils ont tiré sur Macky Sall et son régime en leur imputant la responsabilité de ce sinistre. Pour Sada Ndiaye, «ce qui s’est passé à Médina Gounass, c’est une illustration de la justice divine parce que le président de la Répu­blique a toujours fait croire à nos grands marabouts de Médina Gounass qu’il était là pour eux». Mais le chargé des élections du Pds estime que Macky Sall est un «joueur» et un «opportuniste». «Combien de véhicules sapeurs-pompiers ont défilé le jour du 4 avril ? Mais où étaient ces ambulances qui avaient défilé le 4 avril ?», s’interroge le libéral.
Pour sa part, Yaya Niang, chargé de communication du mouvement Relief, est revenu sur les origines et objets de leur structure. «Au niveau du contexte national, le constat a révélé une dégradation de la situation politique et économique (…), les opposants sont contraints à l’exil ou jetés en prison, les manifestations systématiquement interdites en violation flagrante des dispositions constitutionnelles, l’insécurité règne partout», constate-t-il.
msakine@lequotidien.sn