PARTAGER

Le bilan des morts a augmenté au lendemain de l’incendie. Une vieille personne hospitalisée à Tambacounda a finalement succombé à ses blessures. Ce qui a porté à 23 le nombre de décès. A Tamba sont encore internés 28 blessés graves, toutes de vieilles personnes. Au centre de santé de Médina Gounass se trouvent 53 personnes victimes de brûlures. Ce qui fait un total de 81 blessés, dont 1 hospitalisé à Tamba serait dans un état critique et pourrait être évacué à Dakar. Pour expliquer l’ampleur des dégâts, le commandant du groupement n°4 des sapeurs-pompiers, Khalil Mbathie, déclare : «Nous n’avons pas été alertés. Nous avons nous-mêmes constaté le feu et avons commencé les opérations immédiatement. La violence du feu, la nature de l’habitat et la coupure du courant qui a entraîné l’arrêt du forage nous ont obligés à nous rendre à Médina Gounass pour nous approvisionner en eau. Alors que le feu n’attend pas. En outre, la promiscuité et le défaut d’aménagement du site ont rendu très difficile le mouvement de nos hommes.» Et le ministre de l’Intérieur d’ajouter cette couche : «La plupart des victimes sont des personnes âgées qui ne pouvaient pas fuir, les malades et des personnes à mobilité réduite. A côté des victimes humaines, il y eut une dizaine de véhicules calcinés, une centaine de motos et vélos, des bœufs, des ânes et des petits ruminants emmenés là pour les besoins de la boucherie.»

L’explosion d’une bombonne de gaz à l’origine du feu
On en sait un peu sur l’origine du feu. Le feu, selon une source autorisée, viendrait de l’explosion d’une bonbonne de gaz non surveillée, aux environs de 15 heures 40mn. 5 personnes seraient mises aux arrêts et seraient en train d’être interrogées pour en avoir le cœur net. Il s’agirait de jeunes qui étaient en train de faire du thé en même temps qu’ils préparaient des omelettes.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here