PARTAGER

C’est un incendie d’une rare violence qui a ravagé le marché Tilène, le plus grand marché de Ziguinchor après celui de Saint-Maur-des-Fossés de Boucotte, dans la nuit du vendredi à samedi. Les dégâts sont estimés à plus de 1,5 milliard F Cfa, car la quasi-totalité des 360 cantines sont parties en fumée et les nombreux étals qui jonchent le marché réduits en cendres.

La nuit du vendredi à samedi a été longue et pénible. L’incendie a été déclaré par les premiers témoins aux environs de 2h. C’est l’heure à laquelle les premiers nuages de fumée ont commencé à monter au ciel. Aussitôt après, les Ziguinchorois ont accouru vers le marché Tilène où un feu d’une rare violence avait commencé à se propager au niveau de tout le périmètre commercial. Les sapeurs-pompiers, informés par les Forces de sécurité, débarqueront sur les lieux quelques heures après l’incendie, avec un seul camion-citerne et les maigres moyens à leur disposition.
Appuyés par la suite par les services de l’aéroport et de l’hydraulique, ils n’ont d’ailleurs pu circonscrire à temps le feu. A la faveur du vent, les flammes vont totalement se répandre au niveau de tout le marché et embrasé la quasi-totalité des cantines, magasins de fortune et étals partis en fumée en un temps record. S’ils ne sont tout simplement réduits en cendres. Malgré la présence des sapeurs-pompiers qui se débattaient pour sauver ce qui pouvait l’être.
Venus voir si leurs commerces avaient croulé sous le déluge de feu, des commerçants, désespérés et face à l’impuissance des soldats du feu, avaient perdu tout espoir de sauver leurs biens, car les flammes ne seront finalement circonscrites qu’aux environs de 7h du matin le samedi. Et si d’aucuns spéculaient sur le volume de leur dernier approvisionnement en marchandises, voire sur la valeur des produits importés et estimés à plusieurs millions de F Cfa, d’autres, dans l’émoi et la consternation, avaient par contre perdu la voix. Tout comme les riverains et bon nombre de Ziguinchorois qui étaient plongés à leur réveil dans la tristesse et la consternation aux vues de l’ampleur des dégâts. Boy Sérère, le président des commerçants du marché Tilène de Ziguinchor, a d’ailleurs estimé devant les autorités administratives les dégâts matériels et financiers à 1,5 milliard F Cfa. Et si l’origine de l’incendie n’est pas encore connue, Boy Sérère, qui a déploré l’arrivée tardive des sapeurs-pompiers sur les lieux du sinistre et leur manque de moyens, impute toutefois cet incendie à un court-circuit. Une hypothèse brandie par plusieurs Ziguinchorois. Mais l’enquête déjà ouverte permettra de confirmer l’origine du feu. Et une hypothèse, qui a le mérite de remettre au goût du jour les normes sécuritaires au niveau des marchés publics, comme Tilène, dépourvus de bouches d’incendie et où les branchements clandestins font légion. «Nous demandons aux autorités locales de prendre toutes leurs dispositions pour mettre les marchés en sécurité», a d’ailleurs plaidé Boy Sérère qui espère compter sur les autorités et l’élite locale qui étaient présentes à Ziguinchor dans le cadre du lancement des Vacances citoyennes.
Benoît Sambou, président du Cndt, présent au marché Tilène durant l’incendie, est sans voix : «C’est un sentiment de désolation, de grande tristesse. J’ai été mis au courant aux alentours de 3h 30 (samedi) que le marché de Tilène avait pris feu. La grosse difficulté, c’est la structuration, l’organisation de nos marchés où l’accès est complètement difficile pour les intervenants. Il s’y pose surtout la problématique des bouches d’incendie.» Aminata Angélique Manga, ministre de l’Economie solidaire et de la microfinance, est «triste» pour les commerçants. «Je puis vous garantir que le gouvernement du Premier ministre Boun Abdallah Dionne prendra toutes les dispositions nécessaires pour aider, appuyer, accompagner et soutenir les commerçants pour la simple et unique raison que le chef de l’Etat a déjà donné toutes les instructions nécessaires. Il serait aussi bon d’attirer l’attention des populations, des commerçants, de tous ceux qui travaillent dans les marchés d’éviter tout ce qui est branchement anarchique, clandestin», demande Mme Manga.
Par ailleurs, Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor, promet d’assister les sinistrés : «C’est un sentiment de désolation, de tristesse et j’exprime ma solidarité à l’endroit de tous ceux qui ont été éprouvés par cet incendie, en particulier les commerçants qui ont perdu tous leurs biens, mais aussi les riverains qui ont subi les dégâts causés par les flammes. Avec les services de l’Etat, nous allons tirer ensemble toutes les conclusions de tout ce qui vient d’arriver, situer les responsabilités et envisager des actions qui nous permettraient dans un futur proche de reconstruire le marché et d’aménager les environs», entonne M. Baldé.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here