PARTAGER

Le chef d’agence du Crédit agricole du Sénégal (Cncas) de Kédougou a perdu sa famille dans un incendie la nuit du mercredi au jeudi dernier. Le drame a été causé par une bonbonne de gaz butane qui aurait explosé.

Cinq (5) morts, c’est le bilan de l’incendie qui s’est déclaré dans la nuit du mercredi au jeudi au domicile du chef d’agence de l’agence nationale du Crédit agricole du Sénégal (Cncas) de Kédougou, Mamadou Kandé. Mariama Kandé, âgée de 26 ans et née à Kolda, épouse de M. Kandé, Awa. Mb. nièce de celui-ci, 16 ans, sa sœur A. K 17 ans, C. R. K 11 ans et K. K 2 ans, fils du chef d’agence ont tous péri lors de l’incendie. Ils ont été retrouvés morts dans la salle de bain par asphyxie des suites d’une explosion d’une bonbonne de gaz butane. C’est aux environs de 4 heures du matin que le drame s’est produit au quartier Gomba, situé près du Service régional de la douane. La salle de bain étant hermétiquement fermée, les hommes du feu ont recouru à la force pour aller à la rescousse des victimes. A en croire le commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Kédougou, Monsieur Tiémokho Dionne, «il a fallu défoncer la fenêtre». Une fois à l’intérieur, les corps sans vie ont été retrouvés dans la salle de bain où ils s’étaient réfugiés, espérant échapper à la furie des flammes. Hélas ! C’était sans compter avec la violence du feu qui a tout ravagé sur son passage.
Le drame s’est produit alors que le chef d’agence était en mission à Tambacounda. Mis au courant de la tragédie, Mamadou Kandé n’a pas tardé à raccourcir son séjour pour rappliquer d’urgence sur Kédougou. Arrivé hier à 10 heures, l’homme était impuissant. Inconsolable, il n’a pas manqué de fondre en larmes tout en se remettant au Tout-puissant. Une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances dans lesquelles le drame s’est produit.
Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here