PARTAGER

«C’est un sentiment de regrets et de compassion. Parce qu’au constat, le marché a été complètement ravagé. Ensuite, nous avons enregistré un mort au niveau des sapeurs-pompiers. Je profite de l’occasion pour marquer ma solidarité aux sinistrés du marché qui sont pour l’instant dénombrés au nombre de 300 victimes.» Aminata Tall, présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), exprime ainsi sa peine aux commerçants du marché Ndoumbé Diop qui sont toujours inconsolables. Elle a déploré les installations et l’occupation anarchique du marché après avoir offert 5 millions aux victimes.

badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here