PARTAGER
Matar Ba, ministre des Sports.

Le ministre des Sports a dégagé toute responsabilité suite aux cas de vols notés lors du match de gala d’Afrivac de samedi dernier au stade Léopold Senghor. Sur l’incident intervenu au niveau des projecteurs qui ont pris feu en plein match, Matar Ba a promis une solution diligente.

Le gala d’Afrivac qui s’est joué samedi dernier au stade Léopold Senghor a connu beaucoup de «secousses», avec les projecteurs du stade qui ont pris feu en plein match et des vols notés dans les vestiaires des joueurs professionnels invités à l’occasion. Face à la presse, le ministre des Sports a regretté un tel incident. Selon le patron du sport sénégalais, les choses auraient pu être pires si c’était un match officiel. «Heureusement que l’incident est intervenu lors d’un match de gala. Si c’était lors d’une rencontre officielle, cela aurait créé des problèmes. C’est regrettable. Les projecteurs demandent beaucoup d’énergie», a soutenu le ministre des Sports. Qui redoutait des sanctions si c’était une rencontre officielle.
Lauréat de la Calebasse de l’excellence à Paris ce week-end en guise de récompense pour son style managérial, Matar Ba dit avoir donné des instructions fermes pour une réparation diligente des projecteurs grillés qui devraient être remplacés. Dans l’immédiat, le ministre écarte une remise à neuf du stade Senghor, mais souhaiterait par contre que Demba Diop soit rasé et reconstruit comme un stade moderne de dernière génération.
Quid des vols notés dans les vestiaires ? Le ministre s’en lave les mains. Selon lui, la responsabilité revient aux organisateurs sans les citer. «Ce vol ce n’est pas de la responsabilité du ministère des Sports ni du directeur du stade. Il y a un cahier de charges qui répond à des critères. Si c’est respecté, vous créez les conditions de sécurité», a-t-il indiqué.
Concernant  l’inauguration du stade Alassane Djigo, il aura lieu le 10 janvier prochain. L’in­for­mation est du ministre des Sports qui souligne que ce report est motivé par la ferme volonté du Président Macky Sall d’inaugurer personnellement ce stade qui est niché à Pikine. «Le président de la République veut couper le ruban du stade Alassane Djigo et procéder à la visite d’autres chantiers», a-t-il fait savoir.
Quant à la polémique sur la situation des Lions du beach soccer bloqués au Nigeria, le ministre des Sports a démenti la rumeur selon laquelle les cham­pions d’Afrique ont été délogés de leur hôtel à Lagos. «Au moment où tout le monde disait qu’ils étaient mal logés, ils étaient en train de prendre le thé et de se préparer à  jouer un match de gala», s’est défendu Matar Ba. La bande à Babacar Fall était attendue hier tard dans la nuit.
Pour ceux qui estiment que les champions d’Afrique, à l’image des basketteuses, devaient être récompensés d’un appartement, le ministre dit laisser une telle décision à l’appréciation du président de la République. Matar Ba a enfin annoncé qu’il va présider la finale de la Coupe du maire le 25 décembre prochain à Fatick.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here