PARTAGER

Le choc qui a opposé samedi soir les Soudanais d’Al Hilal à Al Ahly (1-1), lors de la dernière journée de la phase de groupes de C1 (groupe B), a été interrompu pendant plusieurs minutes après l’envahissement de terrain de certains supporters soudanais furieux contre l’arbitre marocain. Redouane Jayed, qui avait été récusé par les dirigeants de Al Hilal, a été contesté par les supporters soudanais qui ont voulu s’en prendre à lui physiquement.
Alors que les Cairotes me­naient au score (0-1), le jeu a été interrompu à la 73e suite à l’envahissement de terrain de certains supporters, en signe de protestation contre l’arbitrage. L’intervention des Forces de l’ordre et des stadiers a permis d’éviter le pire et d’assurer la sécurité de l’arbitre et des joueurs. Conséquences : de lourdes sanctions attendent Al Hilal.

Afrique du Sud (Futsal) et Tunisie (Chan) sanctionnées
Pour avoir refusé de participer à la Can Futsal de Laâyoune, l’Afrique du Sud a écopé de 75 000 dollars d’amende et d’une suspension pour les deux prochaines éditions de cette compétition. Même tarif pour l’île Maurice qui, elle, a commencé le tournoi avant de céder à la pression orchestrée par Pretoria.
Pour d’autres raisons, non politiques celles-là, la Fédé­ration tunisienne de football s’est vu infliger une amende de 50 000 dollars et une suspension pour le Chan 2022, après avoir déclaré forfait pour l’édition 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here