PARTAGER

10 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation d’une valeur 50 millions de F Cfa ont été incinérées hier par le Service régional du commerce de Thiès. Il s’agit de la boisson, de la datte, des biscuits, du lait en poudre, de la farine, des bonbons, entre autres produits saisis sur des commerces, sur une période de 8 mois. Lesquels produits, selon Alioune Samb, chef du Service régional du commerce, ont été saisis pour défaut de qualité. «Ils sont soit périmés ou ne respectant pas les normes en vigueur», dit-il. Le commissaire aux enquêtes économiques lance ainsi un appel aux consommateurs «à lire les dates de péremption des produits et à éviter d’acheter certains produits dans la rue. Et s’il y a une anomalie sur un produit il faut le signaler au Service régional de commerce», conseille-t-il. Il estime que tous les contrevenants ont fait l’objet de procès-verbaux qui ont abouti à des sanctions allant de 10 mille à 3 millions de F Cfa. Interrogé sur les dosettes de boissons alcoolisées dénommées «Jakarta» qui seraient vendues à Thiès, M. Samb renseigne : «Nos équipes ont fait le tour de la ville. Et tous les établissements connus et même ceux clandestins ont été visités. Nous avons même visité l’usine de fabrication d’alcool à Thiès, mais nous n’avons pas eu trace de sachets d’alcool.» Et d’alerter : «Quiconque peut nous montrer un sachet d’alcool à Thiès nous sommes preneurs.» Toutefois, le chef du Service régional du commerce a tenu à signaler que «des gens mal intentionnés achètent des bouteilles d’alcool régulièrement vendues sur le marché pour les reconditionner au niveau de certains endroits pour en faire des sachets qu’ils distribuent à des jeunes. Mais ça ce n’est pas une production industrielle. Ce sont des gens qui dans la clandestinité font ces genres d’opération». Ainsi, il demande aux populations de sensibiliser leurs enfants afin qu’ils évitent «certains endroits malsains».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here