PARTAGER
M. Makhtar Cissé dg Senelec

Mouhamadou Makhtar Cissé a été présenté hier avec Abdou Karim Fofana comme nouveaux membres du Secrétariat exécutif national (Sen) de l’Apr. Cependant, l’ancien directeur général de la Sénélec est un Inspecteur général d’Etat (Ige). Normalement, en intégrant (officiellement) le parti présidentiel, il quitte ses fonctions d’Ige. En effet, c’est un corps qui interdit à ses membres de faire de la politique. Dans la loi n° 2011-14 du 8 juillet 2011 abrogeant et remplaçant celle n° 2005-23 du 11 août 2005 portant statut des Inspecteurs généraux d’Etat, modifiée par la loi n° 2007-17 du 19 février 2007, l’alinéa 2 de l’article 19 dispose : «(…) Il est interdit aux Inspecteurs généraux d’Etat en activité d’appartenir à un syndicat ou à un parti politique et, de façon générale, d’exercer des activités incompatibles avec leur statut.» Un cas similaire s’est posé durant le régime de Me Wade. Abdoulaye Baldé avait été contraint de démissionner du corps des Ige après sa décision d’intégrer le Parti démocratique sénégalais. Même si, révélait un article de Libération en 2013, l’audit physique et biométrique de la Fonction publique avait relevé qu’il continuait à percevoir son salaire d’Ige «indûment». Makhtar Cissé a-t-il effectivement démissionné avant de s’engager en politique ?
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here