PARTAGER

La Région médicale de Thiès, qui a enregistré à ce jour 3 cas testés positifs au Covid-19 et 106 cas contacts en isolement aux hôpitaux Barthimée et Saint-Jean De Dieu, est à la recherche de son cas contact.

La source de contamination des 3 trois personnels sanitaires de l’hôpital Barthimée de la Cité du Rail, c’est ce que recherche la Région médicale de Thiès. Dr El Hadji Malick Ndiaye, qui faisait la situation de la surveillance du Covid-19 au niveau de la ville de Thiès, à la faveur d’un point de presse, hier, indique que «des investigations sont en train d’être menées» dans ce cadre pour trouver «le cas contact». Le médecin-chef de la région de Thiès explique : «Nous avons effectivement recensés 3 cas diagnostiqués positifs au niveau d’une structure de santé. C’est à la suite d’une investigation que les équipes du district de Thiès ont menée devant la persistance chez trois membres de la structure de santé d’un état grippal et une toux persistante qu’ils ont trainés depuis plus d’une semaine. Quand nous les avons reçus, ils avaient une simple grippe : une fièvre et une toux. Mais devant la persistance des signes, nous avons été prudents en les prélevant et nous sommes tombés sur des cas positifs.» Dr Ndiaye relève : «Maintenant après la découverte de ces cas, il nous fallait découvrir la source de contamination parce que ce sont des cas dont la contamination n’a pas été déterminée de façon précise.» A ce titre, poursuit-t-il, «nous avons mené des investigations depuis pratiquement tout le week-end. Et d’ailleurs les personnes avec qui elle était en contact sont actuellement mises en quarantaine et en train d’être suivies». Pour simplement dire, selon le patron de la région médicale de Thiès, «nous avons espoir et nous ferons tout pour trouver le cas contact». Dr Ndiaye note : «Il s’est trouvé peut-être qu’il y a eu des gens chez qui il y avait la maladie et peut-être qui ne savaient pas ou qui ont eu des contacts à l’étranger. Nous sommes en train de suivre au niveau du registre de la structure sanitaire, toute personne qui pendant cette période a eu à voyager ou bien qui était à l’extérieur et qui est revenue. Nous avons des pistes que nous sommes en train d’explorer et nous avons espoir que nous trouverons la personne qui a contaminé les personnels de santé.» Et de rassurer que ces derniers sont en bonne santé.
Toutefois, il signale que «le personnel de santé est également exposé» pour dire, que «des dispositions sont prises pour qu’ils soient protégés». Et Dr Ndiaye de sensibiliser aussi les populations «d’appeler le service d’alerte si elles trouvent qu’il y a des gens qui ont des signes». Aux expatriés également, il invite de se rapprocher de la cellule d’alerte et d’éviter d’aller directement dans les structures de santé et d’exposer le personnel sanitaire. «Nous avons plusieurs équipes d’investigation qui sont dans la ville de Thiès et à chaque fois que les gens nous appellent, nous nous déplaçons pour faire l’investigation.»
Outre son appel à l’endroit des populations, Dr Ndiaye a demandé à toutes les structures de santé de la région de Thiès de se préparer à devenir des centres de traitement. «Nous avons des ressources humaines et nous sommes en train de travailler pour que si jamais il nous arrive de cas, de les traiter au niveau des centres régionaux et départementaux pour ne pas les transférer encore à Dakar.» Et déjà, relève Dr El Hadji Malick Ndiaye, «si jamais on trouve d’autres cas positifs sur les résultats des cas contacts de l’hôpital Barthimée que nous attendons, nous les internerons au niveau de l’hôpital d’autant plus qu’il y a des médecins, des infirmiers, qui ont été en contact. Ils peuvent prendre toutes les dispositions parce qu’ils sont tous protégés maintenant pour pouvoir les traiter». Surtout que, fera-t-il noter : «Il n’y a pas de cas grave. Ce sont tous des as qui présentent des syndromes grippaux que les personnes qui sont là-bas peuvent prendre en charge.»
Au total, estime-t-il, «au niveau de Thiès, nous avons 106 contacts dont la plupart ont été confinés au niveau de l’hôpital Barthimée et deux cas suspects à l’hôpital Saint Jean De Dieu. Ils sont suivis et nous attendons les résultats».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here