PARTAGER

Le stade Lat Dior de Thiès sera livré avant la fin de l’année. L’annonce a été faite hier, par le directeur de Cabinet du ministre des Sports, Ibrahima Ndao, au cours d’une visite de chantier dans ladite infrastructure sportive.

Entouré des techniciens de la Compagnie sénégalaise des travaux publics (Cstp), en charge des travaux de réaménagement du stade Lat Dior de Thiès, le directeur de Cabinet du ministre des Sports, Ibrahima Ndao, face à la presse hier, après une visite de chantier dans ladite infrastructure sportive, annonce la livraison du stade avant la fin de l’année 2017. «Le stade sera inauguré avant la fin de l’année. Toutes les parties prenantes travaillent pour que l’infrastructure puisse être livrée avant la fin de l’année», dit M. Ndao qui ne manquera pas de souligner que c’est sur instruction du ministre des sports, M. Matar Bâ, que la visite de chantier a été effectuée. «Nous sommes venus pour apprécier l’état d’avancement des travaux.» Des travaux qui concernent, selon le Dc de Matar Bâ, «la tribune officielle, notamment la toiture, le gazon naturel, le système d’arrosage et de drainage des eaux. Egalement, le système d’éclairage sportif avec 4 pilonnes qui vont comporter chacun 20 projecteurs…» Pour dire, selon lui, «nous avons visité de manière générale, la réhabilitation générale du stade Lat Dior. Des travaux qui vont faire du stade, une infrastructure moderne et fonctionnelle qui sera la seconde infrastructure sportive du Sénégal après le stade Léopold Sédar Senghor». Laquelle infrastructure, estime-t-il, pourra accueillir des matchs internationaux conformément aux normes de la Fifa. «Nous pouvons dire que nous sommes très satisfaits de la visite que nous venons d’effectuer et nous rendrons compte de façon exhaustive à l’autorité qui nous a délégué, le ministre des Sports.» Interpellé sur le problème de sécurité de la tribune découverte du stade Lat Dior de Thiès, M. Ndao explique : «Nous sommes dans un programme de réhabilitation générale de l’infrastructure qu’est le stade Lat Dior. Une réhabilitation commence d’abord par un audit technique. Un audit qui va montrer toutes les défaillances et imperfections.» Lesquelles, pour­­suit-il, «seront reprises, re­construites, et modernisées, pour avoir, à terme, un stade moderne qui pourra faire la fierté non seulement des Thiessoises mais de tout le Sénégal. C’est cela, conclut-il, la volonté du chef de l’Etat».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here