PARTAGER
Photo d’illustration.

Les responsables de Traxtion, une grande société de gestion de locomotives sud-africaine, ont rencontré hier l’administrateur général de la société Dakar-Bamako ferroviaire (Dbf) dans le cadre de la mise en œuvre du plan de sauvegarde d’urgence de ladite société ferroviaire. Une rencontre au sortir de laquelle une flotte de 12 locomotives a été annoncée pour relancer les activités de Dbf presqu’à l’arrêt depuis quelques mois.

Une flotte de 12 locomotives sera bientôt sur les rails. L’annonce a été faite hier par l’administrateur général de Dakar-Bamako ferroviaire (Dbf) Kibily Touré. Il recevait une délégation de la société de gestion de locomotives sud-africaine Traxtion. «C’est une grande maison de gestion de locomotives qui gère un parc de plus de 900 locomotives à travers le monde. Elle opère déjà en Zambie, en Tanzanie et au Mozambique. Nous étions en pourparlers avec les responsables de cette société depuis des mois. Ils nous ont proposé, au lieu d’acheter une locomotive qui coûte 15 milliards de francs Cfa, ce qui me paraît beaucoup plus difficile à réaliser, d’autant plus que la société a besoin de reprendre ses activités très rapidement, une offre de location avec maintenance et entretien assortie d’une option de rachat au bout de trois ans, si notre situation financière nous le permet», assure l’administrateur. Laquelle offre, poursuit M. Touré, est de mettre à disposition une flotte de 12 locomotives pour Dbf. «Nous pourrons livrer les premières locomotives au bout de 2 mois et demi dès que les Etats donneront leur autorisation de signature de ce contrat qui est au point de vue financier largement plus à la mesure de nos moyens que d’acheter des locomotives», ajoute-t-il. Selon le patron de Dbf, «si nous parvenons avec l’accord des Etats à valider cette offre, nous pensons qu’avec 12 locomotives qui seront livrées dans le temps régler la problématique de la locomotion. Et donc, il nous restera à gérer celle de la voie». Là également, il renseigne que des missions techniques d’opération sur la voie de Dakar à Tambacounda ont été envoyées sur le terrain. Lesquelles, de retour à Dakar, ont signalé que le problème sur la ligne Dakar-Tambacounda se trouvait au niveau de Koussanar, département de Tambacounda. A ce titre, M. Touré rassure que «Dbf est en mesure d’assumer ces travaux-là. Et après, avec les locomotives, nous sommes convaincus que la société ferroviaire sera à nouveau opérationnelle depuis le port de Dakar jusqu’à Tambacounda». Ainsi, soutient l’administrateur général de Dbf : «Ce sont des objectifs que nous sommes en mesure d’atteindre aujourd’hui par nos propres moyens. Après, il nous restera le tronçon qui est le plus problématique sur la voie, celui de Tambacounda-Kidira. Pour ça, les différentes entreprises qui se signalent, qui sont toutes des entreprises de grande facture, notamment celles des Turcs, se présenteront à la direction générale de Dbf dans les 48 h.»
Au-delà, Kibily Touré est revenu sur le Plan de sauvegarde d’urgence qu’il a concocté depuis qu’il est porté à la tête de la société ferroviaire il y a plus de deux mois. «D’abord, nous avons fait un diagnostic de la situation de Dbf, avant de mettre en place un plan de relance qui soit possible de réaliser avec nos moyens et le soutien et appui de nos Etats. A partir de là, nous sommes allés vers toutes les plus grandes puissances ferroviaires du monde. Elles se sont succédé à Dbf. D’abord la France, puis les Etats-Unis, aujourd’hui c’est l’Afrique du Sud. Et d’ici la fin de la semaine, on va boucler avec la Turquie», indique-t-il. Egale­ment, informe M. Touré, «nous nous sommes entretenus avec les autorités chinoises. Donc, l’ensemble des puissances ferroviaires du monde se sont signalées à Dbf, ou ont signalé leur pleine disponibilité à accompagner les gouvernements du Sénégal et du Mali, et donc les autorités de gestion de Dbf à mettre en place le plan de relance et de sauvegarde d’urgence de Dbf». Joignant sa voix à celle de l’administrateur général, le chef exécutif de Traxtion, James Holley, a dit tout son engagement de travailler avec la société ferroviaire pour la relance du chemin de fer sénégalais, avec des locomotives adaptées à la ligne de Dbf.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here