PARTAGER

L’enclavement du département de Foundiougne sera bientôt un vieux souvenir pour les populations locales avec la construction du plus long pont de la sous-région dont les travaux ont été lancés hier par le chef de l’Etat Macky Sall. Cette infrastructure qui va s’étendre sur un linéaire de 1 290 m va coûter 41 milliards 600 millions de francs Cfa.

Dans 34 mois en principe, le rêve que les populations du département de Foundiougne ont caressé depuis les indépendances va enfin devenir une réalité, avec le lancement hier des travaux de construction d’un grand pont à péage par le chef de l’Etat Macky Sall. Cette infrastructure qui va relier Ndakhonga et la ville de Foundiougne, en enjambant le bras de mer le Saloum sur un linéaire de 1 290 m et une hauteur de 28 m, va définitivement désenclaver cette partie de la région de Fatick et renforcer par la même occasion l’intégration sous régionale. Ce que viennent corroborer les propos du président de la République qui, en replongeant dans les souvenirs de son enfance passée dans la cité de Laga Ndong, a déclaré : «La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui était du domaine du rêve. Nous avons toujours rêvé ici à Foundiougne et dans le delta du Saloum et du Sine de passer allégrement d’une rive à l’autre sans nous soucier du temps d’attente, des aléas de la mer et des contraintes du bac», se souvient-il avec un brin de nostalgie. Avant d’ajouter : «Eh bien aujourd’hui, le jour tant attendu est proche. Notre rêve est devenu une réalité en construction avec le lancement des travaux pour la réalisation du grand pont de Foundiougne», soutient-il.
Revenant sur l’importance de ce pont qui est considéré comme le plus long de l’Afrique de l’Ouest et qui est financé à hauteur de 41 milliards 600 millions de francs Cfa par Eximbank China, sans compter la contrepartie sénégalaise d’un montant de 255 millions 193 mille 309 francs Cfa, représentant les coûts liés aux aspects environnementaux, Macky Sall dira : «Avec son pont, la ville de Foundiougne, riche de son histoire, jouera pleinement son rôle stratégique de ville carrefour et de plateforme commerciale à travers notamment la mise en valeur des fortes potentialités économiques du terroir.» Le Président Sall renchérit avec enthousiasme : «Plus qu’un simple ouvrage de franchissement, ce pont est aussi un vecteur de liaison et un réducteur de distances pour le bien-être économique et social de nos vaillantes populations. Il est également un levier de raffermissement des liens de fraternité entre les populations du Sine-Saloum, mais également un puissant instrument d’échange, de brassage, de communion et de solidarité…»

La route Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone inaugurée
Auparavant, Macky Sall a inauguré le tronçon Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone, long de 25,5 km et dont la réhabilitation a été cofinancée par l’Union européenne (Ue), sous forme de don, pour près de 7,8 milliards de francs Cfa et l’Etat du Sénégal pour environ 2 milliards.
Sous ce rapport, l’ambassadeur de l’Ue au Sénégal, Joaquin Gonzales-Ducay, a rappelé que le financement de la réhabilitation de la route Passy -Sokone n’est pas une initiative isolée. «Dans la région, nous collaborons avec les autorités sénégalaises dans les études de préparation des travaux d’assainissement de plusieurs villes du pays, dont la ville de Kaolack», déclare-il. Avant de souligner qu’en ce qui concerne l’appui au secteur routier, depuis les années 1960 à nos jours, l’Ue a financé près de 2 100 km de route au Sénégal. «L’Ue poursuivra son appui à travers d’importants projets parmi lesquels le pont de Rosso et la Transgambienne avec la route Senoba-Ziguinchor… L’Ue mettra également en œuvre un programme régional d’appui à la gouvernance dans le secteur des transports en Afrique de l’Ouest à travers lequel le Sénégal bénéficiera d’un financement de 2,6 milliards de francs Cfa», a assuré le diplomate.
Après l’étape de Foundiougne, le président de la République s’est rendu dans la commune de Fatick pour procéder à l’inauguration du Centre régional de formation de personnels de l’éducation (Crfpe), fruit de la coopération sénégalo-nippone et financé à hauteur de 3 milliards 47 millions de francs Cfa.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here