PARTAGER

Le Premier ministre a présidé ce samedi le Forum «Kaay défar Thiès», organisé par le maire de la Ville, Talla Sylla. Une occasion pour Mahammed Boun Abdallah Dionne d’annoncer qu’une enveloppe de 8,7 milliards de francs Cfa a été octroyée à la Ville dans le cadre du Programme de modernisation des villes (Promovilles).

8,7 milliards de francs Cfa : C’est le montant octroyé par le président de la République, Macky Sall, à la Ville de Thiès dans le cadre du Programme de modernisation des villes (Promo­villes). L’annonce est du Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne qui présidait samedi la cérémonie officielle d’ouverture du Forum «Kaay défar Thiès», initié par le maire de la ville, Talla Sylla. Le chef du gouvernement sénégalais fera noter que dans le cadre de ce projet, «plus de 12 km de route seront construits dans la ville de Thiès». Mieux, poursui-il, «plus de 200 jeunes seront formés aux métiers du bâtiment et des travaux publics». «Ce programme destiné aux villes sera renforcé par le Projet d’appui aux communes, dont le budget sera de 132 milliards de francs Cfa.» Le Premier ministre a aussi annoncé que la Cité du Rail recevra une part importante dans le lot des 50 mille lampadaires solaires que le gouvernement compte acheter pour alléger la facture d’électricité des communes. Cela, dit-il, pour «éclairer la Voie de contournement nord (Vcn)». Dans son speech, le Pm a salué l’heureuse initiative du maire d’organiser ce forum, avant de transmettre les félicitations du chef de l’Etat au premier magistrat de la ville. «Le président de la République travaille à un Sénégal émergent. Talla Sylla travaille à un Thiès émergent. Et ce forum est une invite pressante à la mobilisation et à l’action pour un seul et unique objectif : Construire la Cité du Rail de telle sorte qu’elle puisse se positionner comme une métropole moderne dans une région en devenir.» Et de lancer : «Les maires doivent travailler de manière intelligente avec l’Etat. Et qui ne le fera pas le regrettera.» Dans la même lancée, l’édile, convoquant «le Code des collectivités locales sur les rapports entre les communes et l’Etat», fera noter qu’un «maire ne peut individuellement s’opposer à l’Etat, parce qu’étant responsable de la mise en œuvre de la politique de développement définie par le gouvernement».
Revenant sur le Forum avec comme thème «Thiès à l’horizon 2035 : stratégies, mécanismes et perspectives pour le financement du Programme d’investissement prioritaire», Talla Sylla, face à une kyrielle d’invités, est convaincu que «Thiès avance et devient la première ville du Sénégal. C’est une conviction confortée par l’adhésion des Thiessois. Cette idée nous a conduits à initier le Plan de développement de la ville (Pdv) qui comprend 75 projets pour un coût global de 78 milliards de francs Cfa, dont 69% seront destinés à l’accès des populations aux infrastructures sociales de base, sous l’égide de l’Agence régionale de développement». Il ajoute : «Notre démarche est adossée sur le Plan Sénégal émergent (Pse) dont l’ambition à l’horizon 2035 est un Sénégal émergent avec une société solidaire dans un Etat de droit.» Et l’objectif du Pdv, selon lui, est de «construire une vision d’ensemble du devenir de la ville de Thiès et de concevoir les priorités stratégiques ainsi que les options d’aménagement et de développement les plus pertinentes face aux grands enjeux économiques, sociaux, environnementaux et démographi­ques». Une vision «en parfaite adéquation avec celle de l’Etat qui compte faire du triangle Dakar-Thiès-Mbour le principal pôle de l’émergence du Sénégal». Il lance une pique à l’ancien maire de Thiès, Idrissa Seck : «14 ans avant, on parlait de chantiers de Thiès. Au­jourd’hui, on parle de développement de Thiès. Les chantiers de Thiès sont dépassés.» Il termine par signaler que pour l’opérationnalisation du Pdv, la ville compte s’adosser sur un projet collectif de territoire appelé «Kaay défar Thiès». Un programme qui amorce le renforcement de l’attractivité et de la compétitivité de la ville au plan national et international, en synergie avec son bassin de vie.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here