PARTAGER

Sos Sahel veut restaurer 360 mille ha de terre et créer 100 mille emplois dans six pays de la bande sahélienne, du Sénégal à Djibouti. C’est ce qu’a annoncé hier Rémi Héméryck, délégué général de cette Ong internationale africaine, lors d’une conférence de presse tenue en prélude à la 3e édition des «Africa days». Cela, à travers un nouveau projet dénommé «Initiative verte» lancée début 2019. «Aujourd’hui, l’enjeu est de passer d’une agriculture familiale à une agriculture moderne. Il s’agit de restaurer 360 mille hectares de terre en Afrique et de créer 100 mille emplois dans 1 700 villages. Quand on parle de restauration des terres, il s’agit de mettre en place toutes les solutions possibles parce qu’au Sahel, il y a la plus grande potentialité en termes d’agriculture en Afrique», explique le délégué général. Il informe que cette initiative verte a débuté en 2019 et va s’étendre jusqu’en 2024, voire 2025. Les besoins financiers pour sa mise en œuvre sont estimés à hauteur de 50 milliards de francs Cfa dont seulement la moitié des fonds a été mobilisée, assure le délégué général de cette organisation, fondée au Sénégal en 1976 par le Président Léopold Sédar Sen­ghor à la suite d’une période de sécheresse extrême. Sur l’historique de l’Ong, El Hadji Sidy Sarr, le vice-président, rappelle que Sos Sahel agit aujourd’hui dans 11 pays de la bande sahélienne. Sa mission est d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés rurales d’Afrique sub-saharienne…
En ce sens, elle entend organiser la troisième année consécutive les «Africa days» à Dakar du 25 au 27 avril 2019.
Placé sous le thème du partage et de la co-création, les «Africa days» sont l’occasion de diffuser les bonnes pratiques et promouvoir un modèle de développement inclusif et durable. A cette occasion, un forum et un gala Jam’Sahel sont organisés.
En 2017, lors de la première édition des «Africa days», Sos Sahel célébrait ses 40 ans d’action sur le continent.
En 2018, les «Africa days» ont mis en avant le grand potentiel des productions locales afin de pouvoir fournir aux populations urbaines et rurales d’Afrique une nourriture saine et nutritive, dans le cadre d’une économie locale dynamique et pourvoyeuse d’emplois. Il était également question d’échanger sur l’importance des partenariats pour structurer des filières locales durables.
En 2019, le thème des «Africa days» Sos Sahel sera consacré à l’agriculture intensive et moderne et s’articulera autour de deux questions : Comment intensifier l’agriculture familiale ? Comment faciliter le passage vers des exploitations familiales modernes ? M. Sarr précise que ce sera un moment de diffuser les bonnes pratiques et de promouvoir un modèle de développement inclusif et durable. Il ajoute qu’après 40 ans de présence sur le continent, Sos Sahel est présent dans 11 pays et quelque 300 millions de personnes bénéficient de ses activités.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here